Actualités de l'Urgence - APM

08/02 2019
Retour

10 CAS SUPPLÉMENTAIRES DE SALMONELLOSE CHEZ DES BÉBÉS AYANT CONSOMMÉ DU LAIT MODILAC*

SAINT-MAURICE (Val-de-Marne), 8 février 2019 (APMnews) - Le centre national de référence (CNR) des salmonelles a identifié 10 nouveaux cas de salmonellose de sérotype Poona chez des nourrissons ayant consommé du lait Modilac* (Sodilac), ce qui porte à 14 le nombre de bébés touchés, rapporte Santé publique France dans un point épidémiologique mis en ligne vendredi.

Le 24 janvier, la direction générale de la santé (DGS) a alerté sur l'identification de 4 cas de salmonellose de sérotype Poona chez des nourrissons ayant consommé des produits de nutrition infantile à base de protéines de riz Modilac*, rappelle-t-on (cf dépêche du 24/01/2019 à 18:37). Cela a conduit au rappel de l'ensemble de la gamme et des fabrications issues du site de production espagnol concerné.

Cette salmonelle est différente de celle ayant été à l'origine, entre 2005 et 2017, de cas de salmonellose chez 204 nourrissons ayant consommé des produits de nutrition infantile fabriqués par Lactalis (Salmonella Agona), note-t-on (cf dépêche du 01/02/2018 à 17:52). Par "mesure de précaution", ce dernier a procédé le 25 janvier au retrait-rappel de sa référence Picot AR*, dans la mesure où elle est produite sur le même site espagnol que les laits Modilac*.

Parmi les 14 cas de salmonellose à sérotype Poona jusqu'à présent identifiés par le CNR, 5 appartiennent au même cluster génomique. Les souches des 9 autres bébés sont en cours d'analyse afin de déterminer si elles appartiennent également à ce même cluster, souligne Santé publique France. Tous ces bébés avaient consommé des laits en poudre de marque Modilac* dans les jours précédant les symptômes.

Il s'agit de 9 garçons et de 5 filles résidant dans 10 régions différentes en métropole et âgés de 2 à 19 mois au moment des symptômes.

Ces bébés ont été malades entre fin août 2018 et le 23 janvier 2019. Ils ont tous été victimes de diarrhées (dont 7 avec du sang) et 13 ont eu de la fièvre. Sept bébés ont été hospitalisés pour leur salmonellose et sont sortis depuis, indique Santé publique France, qui souligne que "tous les enfants vont mieux ou sont guéris".

Les recommandations de substitutions possibles émises par la Société française de pédiatrie ont été mises en ligne sur le site internet du ministère des solidarités et de la santé.

L'agence sanitaire rappelle que Salmonella Poona fait partie des quelque 2.000 sérotypes de Salmonella pathogènes chez l'homme, et qu'entre 2016 et 2018, le CNR des salmonelles a identifié environ 50 souches de Salmonella Poona par an.

Salmonella Poona est retrouvée en France dans divers réservoirs animaux, dont les volailles, les produits laitiers, et les aliments pour animaux. On peut également la retrouver chez des reptiles.

sb/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.