SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
Vous êtes sur la page : Accueil » Actualités » Actualités de l'Urgences - APM » LE GOUVERNEMENT NOMME UNE DÉLÉGUÉE INTERMINISTÉRIELLE À L'AIDE AUX VICTIMES

Actualités

Actualités de l'Urgences - APM

Dépêches du JourDépêches de la semaine | Dépêches du mois

13/07 2017
Retour

LE GOUVERNEMENT NOMME UNE DÉLÉGUÉE INTERMINISTÉRIELLE À L'AIDE AUX VICTIMES

PARIS, 13 juillet 2017 (APMnews) - Le premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé mercredi la nomination d'Elisabeth Pelsez comme déléguée interministérielle à l'aide aux victimes, poste qui devra répondre aux craintes des associations après la suppression d'un secrétariat d'Etat spécifique.

Le secrétariat d'Etat chargé de l'aide aux victimes avait été créé en février 2016. Il n'a pas été reconduit dans le gouvernement d'Edouard Philippe, de même que le secrétariat général de l'aide aux victimes; c'est le ministère de la justice qui a été chargé de coordonner le travail gouvernemental dans ce domaine, selon le décret d'attributions publié fin mai.

De nombreuses associations se sont émues de la disparition de l'organigramme gouvernemental de ce secrétariat d'Etat. En mai, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a annoncé la nomination d'une personne référente sur le sujet

Il s'agit donc d'Elisabeth Pelsez, ancienne directrice de l'Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués, et jusqu'alors magistrate de liaison de la France au Royaume-Uni.

Tous les ministres ont une volonté "très forte" de répondre aux attentes des victimes, a déclaré à des journalistes la ministre de la justice, Nicole Belloubet, à qui sera rattachée la déléguée interministérielle, à l'issue de la première réunion du comité interministériel de l'aide aux victimes, mercredi après-midi.

"Les préoccupations des associations sont justes", a-t-elle ajouté. De l'indemnisation à la prise en charge médicale et psychologique en passant par les questions éducatives ou sociales, "il y a un panel de sujets sur lequel nous allons être amenés à répondre rapidement".

Selon le compte-rendu du conseil des ministres, diffusé mercredi, la ministre de la justice a présenté une communication sur l'aide aux victimes et y a précisé que la déléguée interministérielle dirigera "le service de l'accès au droit et à la justice et de l'aide aux victimes" et "conservera les moyens actuellement dévolus au secrétariat général de l'aide aux victimes".

Elle "aura pour mission d'assurer le pilotage stratégique de la politique d'aide aux victimes" et "exercera les fonctions de secrétaire général du comité interministériel de l'aide aux victimes présidé par le premier ministre et s'assurera de la mise en oeuvre des orientations arrêtées par ce comité".

"Afin d'assurer l'interministérialité du dispositif, chaque ministère désignera un référent au sein de son administration. Des groupes de travail interministériels seront également créés pour piloter chacun des axes de travail dégagés par le comité interministériel", a-t-elle détaillé.

"La composition de ces groupes de travail sera élargie en tant que de besoin aux partenaires associatifs (associations d'aide aux victimes, associations de victimes), collectivités locales, organismes publics et privés concernés par ces thématiques", a-t-elle aussi précisé.

Le premier ministre a souligné lors d'une déclaration aux médias mercredi en fin d'après-midi qu'il s'agissait pour les victimes d'avoir "un point d'entrée dans la structure administrative" et d'assurer une efficacité maximale grâce à la dimension interministérielle.

Le compte-rendu du conseil des ministres indique qu'"un premier bilan des travaux menés par la déléguée interministérielle à l'aide aux victimes sera dressé au début de l'année 2018".

vl/rtrs/gb/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.