SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
Vous êtes sur la page : Accueil » Actualités » Actualités de l'Urgences - APM » HAUSSE "PRÉOCCUPANTE" DES INTOXICATIONS À LA COCAÏNE

Actualités

Actualités de l'Urgences - APM

Dépêches du JourDépêches de la semaine | Dépêches du mois

12/08 2017
Retour

HAUSSE "PRÉOCCUPANTE" DES INTOXICATIONS À LA COCAÏNE

PARIS, 11 août 2017 (APMnews) - Le nombre et la sévérité des intoxications liées à la consommation de cocaïne semblent augmenter de manière "préoccupante" en France, a alerté vendredi l'Agence française de sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé (ANSM).

Les données du réseau des centres d'évaluation et d'information sur la pharmacodépendance (CEIP-A) semblent montrer un nombre de signalements d'intoxication à la cocaïne multiplié par 2 entre 2015 et 2016, rapporte l'ANSM dans un point d'information.

Cette hausse continue d'être constatée pour 2017.

Cette situation "pourrait être liée à l'augmentation de la concentration du produit vendu (augmentation de la 'pureté' de la cocaïne) et à sa plus grande disponibilité".

Une enquête nationale d'addictovigilance est en cours afin de "mieux circonstancier les cas et l'évolution de la consommation de cocaïne en France". "Les résultats seront présentés prochainement", poursuit l'agence.

Le comité technique des CEIP-A auprès de l'ANSM avait examiné en mai les résultats 2016 de l'enquête Oppidum, l'Observatoire des produits psychotropes illicites ou détournés de leur utilisation médicamenteuse.

Parmi les 5.210 consommateurs, 16% prenaient de la cocaïne en 2016, contre 12% en 2015. Dans le résumé de ces résultats, les auteurs pointaient la circulation de poudre de cocaïne fortement dosée, avec des complications sanitaires graves, cardiovasculaires, neurologiques et psychiatriques.

La situation a également fait l'objet d'un "point d'actualité" lors de la commission des stupéfiants et psychotropes de l'ANSM, en juin. Il est précisé dans le compte rendu de la séance que cette cocaïne à teneur élevée peut provoquer "des effets toxiques inhabituels exacerbés allant jusqu'au décès: crises d'hystérie, hallucinations, tachycardies, augmentation des enzymes cardiaques…", note-t-on.

Dans son point d'information, l'ANSM rappelle aux médecins des services d'urgences, des services d'urgences psychiatriques, cardiologiques, neurologiques et du Samu, les symptômes d'une intoxication par la cocaïne afin de permettre une prise en charge médicale plus rapide de ces patients.

IMG 3258

ld/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.