SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
Vous êtes sur la page : Accueil » Actualités » Actualités de l'Urgences - APM » OURAGANS IRMA ET MARIA: PLUS DE 500 INTERVENTIONS DES CELLULES MÉDICO-PSYCHOLOGIQUES

Actualités

Actualités de l'Urgences - APM

Dépêches du JourDépêches de la semaine | Dépêches du mois

03/10 2017
Retour

OURAGANS IRMA ET MARIA: PLUS DE 500 INTERVENTIONS DES CELLULES MÉDICO-PSYCHOLOGIQUES

SAINT-MAURICE (Val-de-Marne), 2 octobre 2017 (APMnews) - Plus de 500 interventions des cellules médico-psychologiques ont été recensées à la suite du passage des ouragans Irma et Maria dans les Antilles, selon un premier point épidémiologique publié vendredi par Santé publique France.

L'ouragan de catégorie 5 Irma a touché massivement les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy le 6 septembre avec des vents de plus 300 km/h. Les conséquences ont été majeures sur les habitations, les réseaux d'eau et les structures sanitaires.

Le 18 septembre, l'ouragan de catégorie 3 Maria a touché le Nord de la Martinique puis le sud-ouest de la Basse-Terre en Guadeloupe pendant la nuit.

Santé publique France a diffusé un premier point épidémiologique destiné à décrire l'impact sanitaire des ouragans.

Le bilan médico-psychologique, qui est en cours de recueil et de consolidation, montre une "activité importante" des équipes des cellules médico-psychologiques (CUMP).

Au total, 191 appels ont été reçus et 535 interventions sur le terrain dénombrées.

Dans près de 80% des cas, les interventions des cellules médico-psychologiques concernaient des personnes présentes sur place au moment des faits.

A partir de début octobre, un renfort de l'offre médico-psychologique va être mis en place pour trois mois.

A Saint-Martin, les dispositifs de surveillance reposent sur les données du CH Flemming, celles des deux dispensaires et des médecins généralistes qui ont repris leur activité. Sur 25 cabinets médicaux, 14 praticiens consultent au moins le matin.

L'activité du service des urgences est restée élevé 18 jours après le passage d'Irma. Les passages étaient principalement liés directement au passage de l'ouragan (traumatismes, coupures, plaies et brûlures), mais aussi au renouvellement de traitement, à l'activité gynéco-obstétrique et des pathologies ORL.

Au CH de Flemming et dans les dispensaires, les syndromes digestifs infectieux ont été observés après le 4e jour avec des pics du 16 au 20 septembre (jusqu'à 20 passages).

Ces syndromes digestifs infectieux ne sont pas accompagnés de signes de gravité et restent intrafamiliaux, note Santé publique France.

A Saint-Barthélemy, l'activité des urgences de l'hôpital local Louis de Bruyn a été soutenue avec un pic de 50 passages les 10 et 11 septembre. Sur l'île, 4 médecins généralistes sur 7 ont repris leur activité.

En Guadeloupe et en Martinique, aucune augmentation des indicateurs épidémiologiques surveillés en routine n'a été décelée.

=3Environ 300 réservistes mobilisés depuis le 6 septembre

Depuis le 6 septembre, plusieurs équipes de réservistes se relaient. Au total, plus de 300 réservistes répartis entre Saint-Barthélemy, Saint-Martin et la Martinique ont été mobilisés.

Les effectifs déployés sont des médecins (urgentistes, anesthésistes, généralistes, chirurgiens, psychiatres), des assistants de régulation médicale, des infirmiers, des logisticiens, un spécialiste des télécommunications, des psychologues, des pharmaciens et préparateurs, des épidémiologistes et des ingénieurs. Parmi les réservistes figurait également Marc Vandenbrouck, directeur-adjoint chargé du plan directeur et des services techniques au centre hospitalier de Moulins-Yzeure.

André Bougaud, ingénieur en chef du CHU de Besançon, également parti en tant que réserviste, a évalué le coût de la reconstruction des différents établissements sanitaires et médico-sociaux de Saint-Martin et Saint-Barthélémy.

vib/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.