SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
Vous êtes sur la page : Accueil » Actualités » Actualités de l'Urgences - APM » L'AP-HP MET EN PLACE DES CELLULES DE CRISE POUR FAIRE FACE À LA MONTÉE DE L'ÉPIDÉMIE GRIPPALE

Actualités

Actualités de l'Urgences - APM

Dépêches du JourDépêches de la semaine | Dépêches du mois

29/12 2017
Retour

L'AP-HP MET EN PLACE DES CELLULES DE CRISE POUR FAIRE FACE À LA MONTÉE DE L'ÉPIDÉMIE GRIPPALE

PARIS, 29 décembre 2017 (APMnews) - L'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé vendredi dans un communiqué avoir déclenché le niveau 2 de son plan épidémies hivernales, instaurant plusieurs mesures sur ses sites destinées à faire face à l'impact de l'épidémie de grippe sur son activité hospitalière.

Des cellules de crise ont été mises en place au sein de la direction générale et des 12 groupes hospitaliers avec "un suivi quotidien des indicateurs d’activité et de la disponibilité en lits" pour "anticiper un nouveau pic d’activité probable lors du week-end du Nouvel an" et "maintenir le maximum de capacités d'accueil", indique l'AP-HP dans son communiqué.

Elle a demandé à ses hôpitaux de mettre en place plusieurs mesures: ouverture supplémentaire de lits, regroupement de patients atteints d’infections respiratoires, multiplication des sorties anticipées, aide accrue au maintien à domicile, accueil temporaire de patients dans un service de spécialité différente et déprogrammation de certaines activités moins urgentes.

L'AP-HP souligne un recours aux urgences pour syndrome grippal déjà "très élevé" et "supérieur à celui observé au pic de l’épidémie de l’année dernière, tant pour les adultes qu’en pédiatrie".

L'Amuf appelle à la réouverture de lits

L'Association des médecins urgentistes de France (Amuf) a de son côté déploré vendredi dans un communiqué le manque de personnels et de lits pour prendre en charge les malades dans cette période d'épidémies hivernales dans les hôpitaux publics. Elle appelle à la réouverture "en urgence des lits".

"Quand un hôpital dépasse 80% d'occupation des lits, il dysfonctionne. Cela peut créer une surmortalité chez les patients les plus graves", a fait valoir auprès d'APMnews Christophe Prudhomme, porte-parole de l'Amuf, qui prône l'arrêt des suppressions de lits d'hôpitaux.

En semaine 51 (du 18 au 24 décembre), le réseau Oscour (organisation de la surveillance coordonnée des urgences) a compté 6.213 passages pour grippe ou syndrome grippal aux urgences en France métropolitaine, dont 522 hospitalisations. Ces dernières ont concerné principalement des personnes de plus de 75 ans (33%) et des enfants de moins de 5 ans (22%), rapporte le bulletin hebdomadaire de Santé publique France consacré à la grippe (cf dépêche du 28/12/2017 à 12:36), diffusé vendredi.

Le taux de consultations en médecine ambulatoire pour syndrome grippal est estimé à 349/100.000 habitants, contre 193/100.000 habitants la semaine précédente, avec une majorité de virus A(H1N1)pdm09.

L'âge moyen des cas graves est relativement jeune, autour de 57 ans. L'ensemble des régions métropolitaines sont actuellement en phase épidémique, à l'exception de la Corse.

jyp/sl/eh/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.