Actualités de l'Urgence - APM

18/10 2018
Retour

AGNÈS BUZYN ET SEPT ORDRES SIGNENT UNE CHARTE POUR PROMOUVOIR LA VACCINATION ANTIGRIPPALE DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

PARIS, 18 octobre 2018 (APMnews) - La ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, et sept ordres nationaux de professionnels de santé ont signé une charte d'engagement pour promouvoir la vaccination antigrippale des professionnels de santé, jeudi lors d'une conférence de presse de lancement de la campagne 2018-2019 de vaccination contre la grippe saisonnière.

La campagne de vaccination antigrippale a démarré le 6 octobre et doit se poursuivre jusqu'au 31 janvier 2019, rappelle-t-on (cf dépêche du 03/10/2018 à 16:31).

"L'engagement des professionnels de santé, quel que soit leur lieu d'exercice, est primordial pour promouvoir la vaccination", a souligné Agnès Buzyn lors de la conférence de presse, qui se tenait au ministère des solidarités et de la santé.

"En se faisant vacciner eux-mêmes, non seulement ils montrent l'exemple, mais ils protègent aussi leurs patients les plus fragiles; c'est pour moi un enjeu déontologique", a-t-elle ajouté, rappelant que la couverture vaccinale était d'environ 26% tous professionnels de santé confondus -soit un taux "encore trop faible" et inférieur à ce qui est observé "dans la plupart des pays".

Afin de "collectivement promouvoir la vaccination des professionnels de santé", la ministre a signé une charte d'engagement avec les présidents et présidentes des ordres nationaux des sages-femmes, pharmaciens, masseurs-kinésithérapeutes, médecins, infirmiers, chirurgiens-dentistes et pédicures-podologues.

Déclinée en 6 engagements, cette charte vise à encourager les professionnels de santé à se faire vacciner, à diffuser les informations et bonnes pratiques sur la vaccination, à soutenir les initiatives locales en faveur de la vaccination des professionnels de santé, à encourager les partenariats entre tous les acteurs de la vaccination et à réaffirmer l'importance de cette dernière contre la grippe des professionnels de santé et de leurs collaborateurs.

Couverture vaccinale "insuffisante" pour les sujets à risque

Ce début de campagne de vaccination a également été l'occasion pour Daniel Lévy-Bruhl, responsable de l'unité infections respiratoires et vaccination de Santé publique France, de faire le point sur l'épidémie de grippe de l'hiver 2017-2018 (cf dépêche du 18/04/2018 à 16:19).

Il a notamment rappelé que cette épidémie avait été précoce et "exceptionnellement longue" (16 semaines, contre une durée habituelle de 10 semaines) et qu'elle avait été caractérisée par une "dynamique atypique" avec deux pics d'activité consécutifs, dus à des virus différents (d'abord le virus A(H1N1)pdm09, puis le virus B/Yamagata).

Et alors que le virus B/Yamagata était connu pour toucher essentiellement les enfants, "nous avons appris avec cette saison [qu'il] peut lui aussi être responsable de formes sévères, en particulier chez le sujet âgé", a souligné Daniel Lévy-Bruhl.

La couverture vaccinale en 2017-2018 a été estimée à 45,6% pour l'ensemble des sujets à risque (contre 45,7% la saison précédente). Elle était de 49,7% pour les personnes de 65 ans et plus et de 28,9% pour les personnes de moins de 65 ans ciblées par les recommandations vaccinales. Ces taux sont "très loin" des 75% de couverture vaccinale recommandés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a souligné Agnès Buzyn.

L'efficacité du vaccin antigrippal a été globalement de 36% en médecine de ville. Elle était de 44% pour les 65 ans et plus (tous virus confondus), de 68% contre le virus A(H1N1) (tous âges confondus) et de 49% pour le virus B/Yamagata (tous âges confondus). A l'hôpital, l'efficacité vaccinale a été de 35% tous virus confondus pour les 65 ans et plus.

Pour la saison grippale 2018-2019 de l'hémisphère Nord, la composition du vaccin recommandée est la suivante:

  • un virus de type A/Michigan/45/2015 (H1N1)pdm09
  • un virus de type A/Singapore/INFIMH-16-0019/2016 (H3N2)
  • un virus de type B/Colorado/06/2017 (lignée B/Victoria/2/87)
  • et pour les vaccins tétravalents: également un virus de type B/Phuket/3073/2013 (lignée B/Yamagata/16/88).

La majorité des vaccins disponibles en officine seront tétravalents, a souligné la directrice générale adjointe de la santé, Anne-Claire Amprou.

Agnès Buzyn a par ailleurs indiqué souhaiter que "le fonds pour l'innovation du système de santé puisse soutenir l'expérimentation visant à permettre aux professionnels de ville, dans le cadre d'une expérimentation en 2019, de disposer des vaccins dans leur cabinet".

sb/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.