Actualités de l'Urgence - APM

20/07 2018
Retour

CH DE DIE (DRÔME): PRÈS DE 1.400 CONSULTATIONS AU CENTRE PÉRINATAL DEPUIS LE 1ER JANVIER

VALENCE, LYON, 20 juillet 2018 (APMnews) - Le centre périnatal du centre hospitalier (CH) de Die a effectué 1.396 consultations depuis son ouverture le 1er janvier, selon un "point d'étape sur l'offre de santé dans le Diois" diffusé par l’agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes et la préfecture de la Drôme dans un communiqué mercredi.

A la suite de l'annonce de la fermeture de la maternité du CH de Die, actée fin 2017 par l’ARS, un CPP a été créé. Adossé à la maternité du CH de Valence, il a "vocation à accueillir et accompagner l’ensemble des femmes du Diois pendant l’intégralité du suivi de leur grossesse, mais aussi après l’accouchement par des consultations post-natales menées par une sage-femme et un pédiatre", rappelle-t-on (cf dépêche du 29/12/2017 à 16:42).

Le comité de suivi de l’évolution de l’offre de santé dans le Diois a tenu sa deuxième réunion mercredi. Il est revenu notamment sur le fonctionnement du CPP.

Depuis son ouverture, son activité "est rapidement montée en charge", constatent la préfecture et l'ARS. Le CPP a ainsi réalisé 1.396 consultations de sage-femme, pédiatre et gynécologue-obstétricien, "y compris à domicile".

Il compte 470 patients en file active (ayant été vus au moins une fois) et 96 dossiers ont été étudiés en cellule de coordination. Quatre transferts ont été régulés par le centre 15.

Renforcement des urgences

Le comité de suivi a également fait le point sur des projets à venir, notamment pour le renforcement des urgences. La mise en service d’un nouveau scanner est prévue pour l’autonome. Le CH fera l’acquisition d’un mammographe en septembre.

L'adaptation des locaux pour ces deux dispositifs et la formation des professionnels de santé "sont engagées parallèlement".

Depuis le 1er mai, un hélismur a été mis en place. Doté d’une équipe "pilote et co-pilote" 24h/24, il dispose d’une autonomie de vol accrue et d'une capacité plus importante permettant de compléter l’équipe avec une sage-femme.

Il a effectué 11 interventions sur le Diois entre le 1er mai et le 30 juin 2018 (dont 6 transferts interhospitaliers à partir du CH de Die et 5 interventions directes, une de ces interventions ayant eu lieu pendant la nuit).

Fin 2018, des travaux de rénovation du service des urgences seront mis en oeuvre.

La télé-imagerie "est aujourd’hui opérationnelle avec le centre hospitalier de Valence, ainsi qu’un avis radiologique en urgence et ce 7 jours sur 7 depuis septembre 2017. Cela a d’ores et déjà permis de constater une diminution des délais d’attente pour des examens d’échographie et mammographie notamment".

La mise en place du scanner doit en outre permettre d’activer la téléthrombolyse.

Par ailleurs, une console de télémédecine est en cours de déploiement au sein du service des urgences. L’objectif est de développer la télémédecine en orthopédie, neurologie, prise en charge de l’insuffisance cardiaque et interprétation distante d’ECG (électrocardiographie), détaillent l'ARS et la préfecture.

Projet de maison médicale et reconstruction de l'hôpital

Le 1er mai (entrée en vigueur du zonage de médecine générale), le Diois a été classé en zone d’intervention prioritaire, "assurant un accès à l’ensemble des aides de l’ARS et de l’assurance maladie, ainsi que les exonérations fiscales".

De plus, une maison de santé, constituée de 18 professionnels de santé, verra le jour fin 2019. Elle sera implantée sur la ZAC (zone d'aménagement concerté) de Chanqueyras à Die. Le démarrage des travaux est prévu le 1er octobre 2018.

Quant à la reconstruction du CH et de l’établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), elle est attendue à l’horizon 2021, avec le dépôt du permis de construire dans le courant de l’année et la pose de la première pierre fin 2021.

Concernant l’Ehpad, "le conseil départemental a affirmé son accord de principe. Les modalités techniques permettront de ‘phaser’ avec la reconstruction de l’hôpital".

se/nc/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.