Actualités de l'Urgence - APM

09/10 2018
Retour

DANS LA VIE DES ÉTABLISSEMENTS: CENTRE HOSPITALIER PRIVÉ SAINTE-MARIE (VAL-D'OISE), CH DE BOURGES, CH DE MOULINS-YZEURE, CH DE CHÂTEAUROUX-LE BLANC

Le 9 octobre 2018 (APMnews) -

ILE-DE-FRANCE: Val-d'Oise: le centre hospitalier privé Sainte-Marie a inauguré son nouveau service des urgences

OSNY (Val-d’Oise) - Le centre hospitalier privé Sainte-Marie, du groupe Vivalto santé, a inauguré jeudi son service rénové des urgences, a-t-il annoncé dans un communiqué.

La clinique double la superficie de son service des urgences, qui atteint désormais 600 m², et "optimise la prise en charge de ses patients en repensant complètement son fonctionnement", explique-t-elle. L’opération d’extension a nécessité deux mois de travaux et un investissement de 500.000 €.

"L’objectif de cette restructuration était de revoir l’organisation des circuits pour raccourcir les délais de prise en charge et le suivi des patients dès leur arrivée, impactant ainsi positivement l’intégralité du parcours de soins au sein de l’établissement", précise son directeur général, Frédéric Pecqueux, cité dans le communiqué.

Pour réduire le temps de prise en charge des patients (35.000 passages par an), "actuellement déjà inférieur à 2 heures", l’accent "a tout particulièrement été mis sur la réorganisation et l’agrandissement de l’espace d’accueil, qui pourra mieux absorber une activité en forte croissance ces dernières années", souligne la clinique. La rénovation du service s’accompagne "d’un fléchage au sol et d’une signalétique murale, qui permettront de bien l’identifier et de le distinguer dès l’entrée" de l’établissement.

Les "patients sont orientés vers un accueil centralisé, en continuité avec le poste de l’infirmier organisateur de l’accueil, en lien direct avec le médecin urgentiste", décrit la clinique. Le nouveau service dispose notamment de deux zones d’attente (couchée et debout), de six boxes d’urgence et de quatre boxes d’unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD), zone "clairement séparée" de celle d'hospitalisation.

CENTRE-VAL-DE-LOIRE: Le CH de Bourges ouvrira une unité de soins palliatifs en 2019

BOURGES - Le centre hospitalier (CH) de Bourges ouvrira en 2019 une unité de soins palliatifs (USP) de 11 lits, annonce l'établissement dans un communiqué.

Il compte aujourd'hui 2 équipes en soins palliatifs: une équipe mobile se déplaçant dans les services et une équipe d'appui départementale, qui se déplace à domicile et dans les établissements médico-sociaux du Cher.

"Dans la région, il existe 2 USP [à Luynes, Indre-et-Loire, et Orléans]. La création de cette USP permettra à l'ensemble du Berry de bénéficier de cette structure spécialisée. Une USP est également en cours d'ouverture à Blois", précise le CH, qui évoque des recrutements médicaux et paramédicaux.

AUVERGNE-RHONE-ALPES: Le CH de Moulins-Yzeure (Allier) augmente la capacité de son unité de court séjour gériatrique

MOULINS-YZEURE (Allier) - Le centre hospitalier de Moulins-Yzeure a ouvert 5 lits supplémentaires dans son unité de court séjour gériatrique pour "améliorer la prise en charge dans ce secteur et répondre aux besoins de l’agglomération moulinoise", a-t-il annoncé dans un communiqué mardi.

L'établissement a désormais une capacité de 33 lits dans son unité. "En lien avec cet accroissement, deux nouveaux gériatres ont été recrutés et ont intégré l’unité cette année", précise-t-il.

NORMANDIE: R2 et D2, deux nouveaux robots de distribution pour la pharmacie du CHU de Caen

CAEN - Le CHU de Caen a inauguré lundi ses deux robots R2 et D2 permettant d'automatiser la distribution globale des médicaments aux unités de soins.

Aujourd'hui, 69% des références, soit 1.993 spécialités médicamenteuses, sont stockées automatiquement. Mais la pharmacie souhaite atteindre les 90% d'ici la fin de l'année.

Avec un stockage actuel d'environ 27.000 boîtes de médicaments, "ce nouvel équipement permet d'optimiser le stockage, la gestion des stocks et la rapidité de distribution des médicaments", a indiqué l'établissement dans un communiqué.

Fonctionnels depuis le 28 mai, R2 et D2 permettent notamment de "sécuriser le rangement et la préparation des médicaments à la pharmacie à usage intérieur avec traçabilité complète (gestion automatisée des péremptions et numéros de lot); d'optimiser la gestion des stocks, des flux (pas de croisement entre l'entrée et la sortie de médicaments), des coûts de production; d'améliorer l'ergonomie et les conditions de travail des préparateurs en pharmacie (hauteurs des chariots par rapport au tapis roulant) et de mettre en place début octobre une distribution individuelle nominative pour 260 lits de la résidence pour personnes âgées La Charité notamment", indique le CHU.

Les deux robots de la marque Omnicell* ont coûté 580.000 euros. Ils représentent le premier investissement dans le cadre de la construction du nouveau CHU de Caen Normandie (cf dépêche du 24/09/2018 à 18:49). Ils seront déménagés dans le nouveau CHU de Caen, en deux temps et à l'horizon 2021: le premier robot sera démonté, puis remonté pendant que le second robot continuera de fonctionner dans les locaux actuels. Une fois que le premier robot sera fonctionnel dans les nouveaux locaux, le second sera à son tour démonté puis remonté, permettant ainsi d'assurer la continuité du service sur les deux sites d'activités.

BRETAGNE: Première journée de la recherche clinique du GHT Brocéliande Atlantique

VANNES - Le groupement hospitalier de territoire (GHT) Brocéliande Atlantique a organisé jeudi sa première journée de la recherche clinique.

Cette journée a rassemblé 110 médecins et paramédicaux pour informer, former et poursuivre le développement de la recherche clinique sur le territoire de santé. Le groupement hospitalier Brocéliande Atlantique (GHBA) affiche actuellement 130 études cliniques en cours dans des disciplines comme la cardiologie, l'hématologie, la cancérologie et la réanimation. Il est inscrit dans le réseau Brec'h (Bretagne recherche clinique hospitalière) présenté par le Pr Bruno Laviolle, directeur du centre d'investigation clinique (CIC)-Inserm au CHU de Rennes, qui apporte son soutien actif au centre de recherche clinique du GHBA. La structure est aussi soutenue par l'agence régionale de santé (ARS) Bretagne.

OCCITANIE: L'IUCT Oncopole et le Stade toulousain s'associent pour favoriser le sport dans le parcours de soins en cancérologie

TOULOUSE - L'Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) Oncopole et le club de rugby Stade toulousain ont lancé lundi un partenariat pour promouvoir l'activité sportive dans le parcours de soins en cancérologie, avec le soutien de Malakoff Médéric.

Depuis début septembre, le département soins de support de l'IUCT propose, en collaboration avec l'association Cami sport & cancer, aux patients de venir pratiquer des séances de thérapie sportive deux fois par semaine au stade Ernest-Wallon à Toulouse. Les effets bénéfiques du sport pendant et après les traitements de cancérologie ont été démontrés tant sur le plan physique que thérapeutique.

Grâce au soutien de Malakoff Médéric, ce partenariat sera effectif tout au long de la saison. Il permet d'amplifier l'offre actuelle. Les patients et leurs familles ainsi que le personnel de l'IUCT bénéficieront de places de matches lors des rencontres à domicile du Stade toulousain, mais aussi de moments d'échanges et de partage avec les joueurs de l'effectif professionnel. Le club organisera en outre une opération caritative à l'occasion de la réception de l'ASM Clermont Auvergne en avril 2019 pour récolter des fonds pour le département Sport & cancer de l'IUCT.

Ce département, créé en 2017 avec Malakoff Médéric, propose un programme de thérapie sportive intrahospitalier qui a pu bénéficier à 200 patients en un an et demi. Les séances sont gratuites et se font sur prescription des médecins. Un enquête menée par l'association Cami et l'IUCT montre que 76% des patients ont eu une réduction de la fatigue et 69% ont augmenté leur force de préhension. Neuf sur 10 ont amélioré la résistance et la souplesse de leurs membres inférieurs et 86% leur endurance. Le partenariat avec le Stade toulousain permet de développer cette activité pour la proposer à un plus grand nombre de patients et de financer des études. L'organisation d'événements sportifs devrait aussi favoriser la participation des patients.

CENTRE-VAL-DE-LOIRE: La maire du Blanc (Indre) va proposer sa démission pour protester contre la fin de la maternité

LE BLANC (Indre) - La maire du Blanc, Annick Gombert (PS), va proposer jeudi soir au préfet de l’Indre sa démission de ses fonctions de maire, pour protester contre la transformation de la maternité du Blanc en centre de périnatalité induite par les résultats de la mission d’expertise menée en septembre (cf dépêche du 03/10/2018 à 11:42), explique-t-elle à APMnews mardi.

Une soixantaine d’élus dont 17 maires du territoire vont également proposer leur démission de leurs fonctions de maires ou d’adjoints dans l’espoir d’être écoutés par le ministère de la santé, explique-t-elle.

Annick Gombert estime que la fin des accouchements au Blanc constitue une "violence faite aux femmes, une mise en danger de la vie d’autrui" en cas de complications, compte tenu de la distance séparant la ville de la maternité la plus proche (Châteauroux, 60km).

Un projet alternatif à la transformation de la maternité doit être présenté mercredi matin à la mairie du Blanc par les 3 gynécologues-obstétriciens ayant postulé à la maternité pour combler le manque de personnel médical.

L’élue estime que la fin des accouchements est liée à des raisons "purement financières", et que la sécurité des soins n’a rien à voir là-dedans, le site du Blanc ayant été certifié B par la Haute autorité de santé (HAS) à l’aube de sa fusion avec Châteauroux, fin 2016.

/mlb-bd-san-sl-glb/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.