Actualités de l'Urgence - APM

10/08 2018
Retour

DANS LA VIE DES ÉTABLISSEMENTS: SERVICES D'URGENCES EN PACA, CH BRETAGNE ATLANTIQUE, HÔPITAL JOFFRE-DUPUYTREN À DRAVEIL (AP-HP), CH DE GRAMAT (LOT)

Le 10 août 2018 (APMnews) -

PACA: Hausse du nombre de passages aux urgences liés à la chaleur en Paca (Santé publique France)

MARSEILLE - Le nombre de passages dans les services d'urgence de Paca, pour des pathologies pouvant être liées à la canicule, a augmenté durant la semaine du 30 juillet au 5 août, indique le bulletin hebdomadaire de la cellule d'intervention en région (Cire) de Santé publique France, publié mercredi sur le site de l'agence régionale de santé (ARS) Paca.

Selon les données recueillies par la Cire, la part des prises en charge liées à la canicule est de 1,1% soit 379 passages sur les 39.582 enregistrés durant la semaine, soit un taux équivalent "au maximum observé durant l'été 2015 (1,1%)". Cette part était de 0,7% la semaine précédente (du 23 au 29 juillet) pour 37.128 passages.

Sur ces 379 passages liés à la chaleur, 197 l'ont été pour cause de déshydratation, 122 pour des coups de chaleur et insolation, 81 pour des hyponatrémies.

En outre, la part des consultations des associations SOS Médecins pour diagnostic "coup de chaleur et déshydratation" a été de 1,9% entre le 30 juillet et le 5 août, soit un taux supérieur aux valeurs maximales observées en 2015 (1,7%), en 2016 (1,6%) et en 2017 (1,6%), révèle la Cire.

BRETAGNE: Le centre hospitalier Bretagne Atlantique ferme 15 lits de SSR en plus pendant l'été, faute d'aides-soignants

VANNES - Le centre hospitalier Bretagne Atlantique (CHBA) à Vannes ferme 15 lits de soins de suite et de réadaptation (SSR) gériatriques en plus pendant l'été, de vendredi jusqu'au 9 septembre, faute d'aides-soignants, a indiqué son directeur vendredi à APMnews.

"C'est la première fois que nous rencontrons autant de difficultés à recruter des aides-soignants" pour remplacer le personnel en congés d'été, a indiqué Philippe Couturier, directeur du CHBA.

Dans cette région de villégiature, les hôpitaux ferment peu de lits pendant la période estivale de manière à faire face à l'afflux de patients aux urgences. "Nous avons veillé à réduire au maximum les fermetures de lits en SSR pour aider les urgences et avoir moins de patients en attente sur les brancards mais le recrutement des aides-soignants s'est tendu ces deux dernières années, en particulier en Bretagne et en gériatrie, et nous avons été surpris par les difficultés à trouver pour 115 mensualités de remplacement, et même en intérim. En désespoir de cause, j'ai décidé de fermer 15 lits de SSR gériatrique, ce qui est le choix le moins pénalisant pour les urgences. C'est beaucoup moins qu'en 2016 mais plus qu'en 2017", a expliqué le directeur.

Il a souligné que le CHBA ferme toutefois "très peu de lits". Une soixantaine de lits avaient été fermés en 2016, la moitié en 2017 mais 15 de lits en 2018, soit 45. L'établissement de 1.400 lits emploie 3.500 agents dont 850-900 aides-soignants.

Le directeur indique que comme chaque année, il a espéré bénéficier des sorties d'école en juillet (de l'institut de formation de Vannes), mais il n'a pas pu recruter suffisamment, même si l'institut de formation fait le plein. La demande a été importante dans d'autres établissements bretons aussi.

Les patients du service concerné ont été transférés dans d'autres services de SSR et l'activité a été diminuée progressivement en prévision. La réouverture concomitante de lits de SSR dans une structure privée de proximité devrait aider.

Le service d'urgence qui accueille 220-230 passages par jour en cette période (contre 180 d'habitude) connaît des moments difficiles. Vendredi, la situation était "correcte", mais l'activité était "très dense hier et avant-hier", a indiqué le directeur.

ILE-DE-FRANCE: Le site de Joffre de l'hôpital de Draveil (AP-HP) a fermé au 30 juin

PARIS - Le site de Joffre de l'hôpital Joffre-Dupuytren à Draveil, consacré aux soins de longue durée, a bien fermé le 30 juin et sera remplacé par deux structures médico-sociales, a confirmé mardi l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) à APMnews en précisant que l'ensemble du personnel a été accompagné et repositionné.

La fermeture du site de Joffre de l'hôpital Joffre-Dupuytren avait d'abord été prévue pour 2017, puis reportée à 2020, mais le calendrier a finalement été accéléré notamment en raison de l’effet conjugué de difficultés de recrutement de personnels médicaux et infirmiers et d’une forte vétusté des locaux et des non-conformités incendie ayant conduit en définitive à anticiper le calendrier de fermeture du site. Début 2018, la fermeture avait été annoncée pour juillet, suscitant une mobilisation syndicale contre le projet (cf dépêche du 05/02/2018 à 18:46).

L’AP-HP confirme que la fermeture du site Joffre a eu lieu le 30 juin 2018. "Elle a été anticipée dès le premier trimestre 2018 par une décélération des capacités et des admissions coordonnée à un accompagnement des agents pour un reclassement progressif notamment au sein du groupe hospitalier ou au-delà au sein de l’AP-HP", précise l'institution.

"L’ensemble des personnels concernés par la fermeture du site de Joffre ont été accompagnés individuellement pendant plusieurs mois par la direction des ressources humaines et la direction des soins. Ainsi une conseillère en ressources humaines a-t-elle été présente trois jours par semaine de mi-février à fin juin 2018 afin de pouvoir recevoir plusieurs fois si nécessaire tous les agents titulaires et contractuels concernés par cette réorganisation. Des formations de reconversion pour les établissements médico-sociaux qui s’installeront sur le site de Draveil avec l’aide de l’AP-HP ont été engagées."

Ces structures médico-sociales pourront accueillir des patients de l’hôpital et proposer des emplois aux agents de l’hôpital qui ont tous été repositionnés, majoritairement au sein du site de Dupuytren ou du groupe hospitalier, indique l'AP-HP.

Le projet de construction de deux structures médico-sociales sur les sites de Joffre et Dupuytren s'est précisé. L'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de 152 places sera géré par un établissement public départemental, le service essonnien du Grand Âge (Sega 91) et le foyer d’accueil médicalisé (FAM) de 40 places sera géré par l’Institut le Val Mandé. Les ouvertures de l’Ehpad et du FAM sont prévues en 2020.

L'hôpital Joffre-Dupuytren est membre du groupe hospitalier (GH) hôpitaux universitaires Henri-Mondor. Le site de Dupuytren est spécialisé dans la prise en charge des pathologies aiguës ou chroniques des patients âgés. Il comporte notamment des unités de médecine gériatrique, de soins palliatifs et géronto-psychiatrie, de soins de suite et de réadaptations spécialisées ainsi qu’un hôpital de jour. Il compte 426 lits et places. Il joue notamment un rôle très actif dans les filières de prise en charge des personnes âgées de l’Essonne en lien avec tous les partenaires du territoire, rappelle l'AP-HP.

OCCITANIE: Le plan de modernisation du CH de Gramat soutenu par l'ARS

GRAMAT (Lot) - L'agence régionale de santé (ARS) Occitanie a indiqué lundi dans un communiqué "accompagner" le projet immobilier du centre hospitalier (CH) de Gramat (20 lits et places de médecine), sans donner de précisions sur le coût ni le calendrier des travaux.

Ce plan vise à reconstruire le service de médecine et à regrouper sur un même site les deux établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) appartenant à l'hôpital.

"Validé dans son principe, le projet de modernisation est actuellement dans une phase d'étude", explique l'ARS. Les dimensions exactes et les modalités de financement ne sont pas encore connues.

Les bâtiments actuels "datent en effet des années 1970 et ne correspondent plus aux standards actuels, comme en attestent par exemple la mauvaise isolation thermique ou les chambres non équipées de douche individuelle", souligne l'agence.

En complément du volet architectural, l'ARS assure "encourager" le développement de l'activité du CH par la mise en place de consultations avancées dans de nouvelles spécialités (diabétologie, gériatrie, médecine vasculaire, douleur et soins palliatifs), dans le cadre du groupement hospitalier de territoire (GHT) du Lot.

De plus, l'agence indique encourager le recrutement de médecins en "confortant" les offres de stage et les conditions de logement des jeunes internes.

/sl-syl/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.