SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
Vous êtes sur la page : Accueil » Actualités » Actualités de l'Urgences - APM » LES HCL, LE HIA DESGENETTES ET L'UNIVERSITÉ CLAUDE BERNARD DE LYON S'UNISSENT POUR CRÉER UN "ENSEMBLE HOSPITALIER CIVIL ET MILITAIRE"

Actualités

Actualités de l'Urgences - APM

Dépêches du JourDépêches de la semaine | Dépêches du mois

12/12 2017
Retour

LES HCL, LE HIA DESGENETTES ET L'UNIVERSITÉ CLAUDE BERNARD DE LYON S'UNISSENT POUR CRÉER UN "ENSEMBLE HOSPITALIER CIVIL ET MILITAIRE"

PARIS, 12 décembre 2017 (APMnews) - Les Hospices civils de Lyon (HCL), l'hôpital d'instruction des armées (HIA) Desgenettes et l'université Claude Bernard Lyon I ont signé, lundi, un partenariat formalisant la constitution de l'ensemble hospitalier civil et militaire (EHCM) de Lyon qui renforce la coopération entre les différentes institutions en matière de soins, d'enseignement, de recherche et de gestion de crises sanitaires.

C'est le quatrième EHCM créé en France après ceux de Brest, Metz et Bordeaux dans le cadre du projet de restructuration du service de santé des armées (SSA) baptisé "SSA 2020" (cf dépêche du 10/02/2016 à 17:41) qui vise l'ouverture au service public de santé des huit hôpitaux militaires français, tout en favorisant l’enseignement et la recherche.

"L'EHCM est un concept très novateur qui n'a pas d'équivalent à l'étranger. Il permet de renforcer les synergies et les complémentarités entre civils et militaires au niveau des soins, de l'enseignement, de la recherche et des activités médico-techniques", a déclaré mardi à APMnews Jean-Marc Braichet, directeur de projet "Ouverture" au sein de la direction centrale du service de santé des armées.

L'alliance entre les HCL et l'hôpital Desgenettes avait été annoncée en 2016 (cf dépêche du 30/06/2016 à 19:41). Le partenariat signé lundi par la directrice centrale du SSA, Maryline Gygax-Généro, la directrice générale des HCL, Catherine Geindre, et le président de l’université Claude Bernard Lyon I, Frédéric Fleury, marque une nouvelle étape.

"Concernant les soins, il va y avoir une insertion croisée de médecins et paramédicaux militaires de l'HIA Desgenettes qui vont exercer progressivement, pour certains d'entre eux, en chirurgie et en réanimation sur le site des partenaires civils, ce qui leur donnera un accès remarquable à des plateaux techniques de très haut niveau. Et dans l'autre sens, des médecins civils des HCL vont exercer sur le site de l'HIA Desgenettes. Le but étant de créer une acculturation réciproque, chacun bénéficiant des compétences spécifiques de l'autre", a poursuivi Jean-Marc Braichet.

"La philosophie générale de ce partenariat n’est pas de juxtaposer ou de faire cohabiter côte-à-côte deux établissements mais elle s’appuie sur la volonté de constituer des équipes 'civilo-militaires' (mixées et dirigées par des chefferies en binômes HCL-HIA Desgenettes) en vue d’un projet médical commun permettant d’assurer une parfaite complémentarité et de contribuer à la prise en compte du soutien à la défense", est-il précisé dans le dossier de presse de l'EHCM.

Bénéficier de l'expertise de l'armée en chirurgie de guerre et dans la gestion des crises sanitaires

L'EHCM prévoit l'insertion des activités de chirurgie et soins critiques de l'HIA Desgenettes au sein de l'hôpital Edouard Herriot (HEH) d'ici à la fin 2018. Le transfert des activités de réanimation et d’anesthésie est également prévu dans l'opération pour un coût total de 27 millions €, dont près de 11 millions € du ministère de la santé, 5 millions € de l'agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes, 5 millions € du SSA et 7 millions € des HCL.

"Il s'agit de faire en sorte que les équipes militaires amènent leur expertise particulière dans le domaine de la chirurgie de guerre et de la gestion de crises sanitaires", a expliqué mardi à APMnews Patrick Deniel, secrétaire général des HCL.

Le partenariat civilo-militaire prévoit également la création d'un pôle de médecine physique et réadaptation (MPR) à l’HIA Desgenettes. "Les activités existantes de rééducation des blessés militaires (MPR et psychiatrie) seront complétées par celles de l’ensemble des activités de MPR l’hôpital Henry Gabrielle des HCL. Ce transfert est subordonné à une restructuration préalable profonde du site de l’HIA Desgenettes avec une cible calendaire prévue pour 2023", indique le dossier de presse.

Les opérations de transfert de l’hôpital Henry Gabrielle, les travaux sur le site de l’HIA Desgenettes sont estimés à 50 M€, "dont 30 millions € pour les HCL (déjà inscrits au PGFP [plan global de financement pluriannuel] de l’établissement) et 20 millions € pour l’HIA Desgenettes".

Répartition des urgences entre les sites civils et militaires

Les urgences adultes vont être réparties sur les sites des HCL et de l'HIA Desgenettes d'ici à novembre 2018. "Les prises en charge des traumatisés graves et des urgences chirurgicales seront regroupées sur le site de l’hôpital Edouard Herriot. Un service d’accueil des urgences (médicales) sera conforté à l’hôpital Desgenettes, avec un renforcement des capacités de prise en charge de l’aval (médecine interne polyvalente)".

Enfin, une offre de consultations externes va être ouverte à l’HIA Desgenettes. Ces consultations seront assurées par des médecins militaires et ponctuellement par des praticiens civils.

Le projet d'ensemble hospitalier civil et militaire comprend également un important volet consacré à la recherche et à l'enseignement. La signature du partenariat avec l'université Claude Bernard Lyon I va permettre aux HCL et à l’HIA Desgenettes d'enrichir leur offre de formation et de multiplier la diffusion d'expertises.

Pour ce faire, "des dispositifs de formation opérationnelle et de simulation" vont être ouverts aux deux parties. L’accueil des étudiants militaires au sein de services des HCL va être renforcé et, dans l'autre sens, l'intervention des professionnels HCL au sein de l'école de santé des armées va être facilitée.

S’agissant de la recherche, "les deux établissements disposent d’expertises fortes, notamment sur les secteurs de la médecine d’urgence, de la traumatologie, de la médecine physique et de réadaptation. Ils pourront utilement collaborer à des projets de recherche commun", est-il souligné dans le dossier de presse.

Il est prévu que les HCL apportent un soutien méthodologique au développement des projets militaires dans le domaine de la recherche, pour que, civils et militaires regroupent leurs forces lors "de dépôt de programme hospitalier de recherche clinique (PHRC)". Enfin, l’HIA Desgenettes sera "étroitement associé aux dispositifs des HCL et intégré au conseil stratégique de la recherche de l’institution".

Le dernier point de la convention donnant naissance à l'EHCM souligne l'importance de la coopération dans les activités médico-techniques et de support. Il s'agit de mutualiser les expertises, les systèmes informatiques et les plateaux techniques dans plusieurs domaines dont l'imagerie. En biologie, "les HCL reprendront en sous-traitance l’ensemble des activités de biologie de l’HIA Desgenettes" et en pharmacie "les activités des deux pharmacies à usage interne seront mutualisées", indiquent les partenaires.

syl/sl/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.