SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
Vous êtes sur la page : Accueil » Actualités » Actualités de l'Urgences - APM » ANESTHÉSIE: RESTRICTION DES INDICATIONS DU SUXAMÉTHONIUM

Actualités

Actualités de l'Urgences - APM

Dépêches du JourDépêches de la semaine | Dépêches du mois

18/12 2017
Retour

ANESTHÉSIE: RESTRICTION DES INDICATIONS DU SUXAMÉTHONIUM

SAINT-DENIS (Seine-Saint-Denis), 18 décembre 2017 (APMnews) - L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) informe dans une lettre aux professionnels de santé de la restriction des indications des produits injectables à base de suxaméthonium, utilisés en anesthésie, étant donné les risques de réaction anaphylactique.

Cette décision aboutit à ce que les spécialités à base de suxaméthonium ne soient plus indiquées dans les actes brefs en chirurgie programmée, "compte tenu, d’une part, du fait que l’utilisation du suxaméthonium pour assurer le relâchement musculaire lors des actes chirurgicaux programmés de courte durée ne correspond plus aux standards actuels, et, d’autre part, du risque de réaction anaphylactique lié à l’utilisation des curares en général et plus particulièrement au suxaméthonium".

Les indications sont restreintes désormais, en adjuvant de l'anesthésie générale, chez l’adulte et chez l’enfant pour faciliter l’intubation endotrachéale dans l’induction en séquence rapide justifiée par un risque d’inhalation du contenu gastrique; chez l’adulte lors des traitements par électroconvulsivothérapie, pour obtenir une curarisation très brève.

Deux spécialités sont concernées par ces restrictions: Celocurine* 50 mg/ml, solution injectable (Biodim) et Suxaméthonium Biocodex* 50 mg/ml, solution injectable - 2 ml (Biocodex).

Sont ciblés par cette information les médecins urgentistes, anesthésistes-réanimateurs, et les pharmaciens hospitaliers.

Le suxaméthonium avait déjà été pointé en 2012 par l'ANSM, qui avait lancé une enquête de pharmacovigilance concernant les réactions anaphylactiques liées aux curares (cf dépêche du 16/07/2012 à 15:16).

Lors de sa séance du 11 avril 2017, la commission de suivi du rapport entre les bénéfices et les risques des produits de santé de l'ANSM a examiné le cas de ces spécialités.

Selon le compte rendu de cette séance, les données recueillies dans la base nationale de pharmacovigilance sur 2000-2012 font état de 680 cas de réactions anaphylactiques confirmés avec les curares. Les taux de notifications moyens sont plus élevés pour le suxaméthonium (7 pour 100.000) et le rocuronium (4,1 pour 100.000) par rapport aux taux des autres curares (inférieurs à 0.4 pour 100.000).

Un comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) réuni en 2015 et 2016 a signalé un changement récent des pratiques professionnelles relatives au suxaméthonium, qui n'est pratiquement plus utilisé pour intuber le patient dans les actes brefs en chirurgie programmée, "en raison des nouvelles techniques d'intubation disponibles", selon le compte rendu. Il précise toutefois que ce curare reste "indispensable dans l’induction en séquence rapide, en raison de son délai d’action très rapide et de sa durée d’action très courte".

Il a conclu à la nécessité de modifier les indications des spécialités contenant du suxaméthonium, en supprimant l’indication relative aux actes brefs en chirurgie programmée.

cd/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.