SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
Vous êtes sur la page : Accueil » Actualités » Actualités de l'Urgences - APM » LE CH D'ALBI LANCE UN PROJET DE MODERNISATION SUR 5 ANS AFIN DE RESTRUCTURER SON OFFRE D'HOSPITALISATION

Actualités

Actualités de l'Urgences - APM

Dépêches du JourDépêches de la semaine | Dépêches du mois

18/12 2017
Retour

LE CH D'ALBI LANCE UN PROJET DE MODERNISATION SUR 5 ANS AFIN DE RESTRUCTURER SON OFFRE D'HOSPITALISATION

ALBI, 18 décembre 2017 (APMnews) - Le centre hospitalier (CH) d'Albi a lancé un vaste programme de modernisation de ses infrastructures et de son organisation, d'une durée de 5 ans, qui a notamment pour but de "fluidifier" les parcours de soins en développant l'ambulatoire et en agrandissant les urgences, a expliqué à APMnews la direction de l'établissement.

Débutés en 2017, les travaux de modernisation du CH d'Albi (d'une capacité de 400 lits) devraient se terminer "d'ici à la fin 2021, début 2022", a indiqué vendredi à APMnews Emmanuelle Michaud, directrice de la stratégie, des affaires médicales et de la communication du CH d'Albi.

"L'objectif est de passer d'un hôpital de séjour à un hôpital de parcours", a-t-elle ajouté.

Le coût total de travaux est estimé à 17 millions €, financés à hauteur de 8 millions € par l'agence régionale de santé (ARS) Occitanie pour la restructuration des urgences et le reste sur fonds propres par le CH d'Albi. "Les travaux fonctionnent sur le principe d'opérations tiroir, à chaque fois qu'un espace a été réhabilité, il est investi par une autre activité qui va à son tour libérer de l'espace pour une autre réhabilitation", a précisé Emmanuelle Michaud.

La première étape (déjà terminée) du projet de modernisation a été l'augmentation de la capacité d'accueil du service pneumologie qui est passé de 19 à 29 places au dernier trimestre 2017.

Agrandissement des urgences

La superficie des urgences va être multipliée par "2,5" d'ici à 2022. "Cette superficie gagnée va permettre de créer des parcours de soins dissociés par filières: pédiatriques, courtes, longues, etc.", a expliqué Emmanuelle Michaud.

Les urgences du CH d'Albi accueilleront également, à partir de juillet 2018, les urgences psychiatriques (actuellement en fonctionnement à la Fondation Bon Sauveur d'Albi). Cette unité d'urgences psychiatriques aura une approche somatique. "Si le problème est somatique avec des manifestations de types psychiatriques, le patient restera hospitalisé sur l'hôpital d'Albi. S'il s'agit en revanche d'une manifestation psychiatrique pure, le patient sera hospitalisé sur la Fondation Bon Sauveur."

La direction du CH d'Albi prévoit 38.000 passages aux urgences en 2030, contre 33.000 actuellement.

Création d'un plateau de consultations mutualisé

Les bureaux et les activités de consultations qui "n'ont pas vocation à une activité de soin" vont être "sortis" du bâtiment principal du CH d'Albi et regroupés dans des locaux spécifiques, ce qui va "permettre de réserver la totalité des espaces d'hospitalisation pour la prise en charge des patients", a souligné la direction du CH d'Albi.

"Avec cet espace en plus, un plateau de consultation mutualisé va être créé. Il comprendra notamment un espace dédié aux médecins qui s'appellera 'quartier médical' et dans lequel on pourra positionner les bureaux personnels des médecins, des salles de convivialité et des salles de réunion", a précisé Emmanuelle Michaud.

"De nouvelles chambres individuelles vont être aménagées dans les espaces libérés, ce qui va nous permettre d'atteindre un taux de chambres seules de 90%", a-t-elle ajouté.

Regroupement des activités par étage et développement de l'ambulatoire

Toujours dans l'optique de créer des parcours de soins "cohérents", plusieurs activités du CH d'Albi vont être regroupées au deuxième étage au sein d'un pôle femme/mère/enfant. Ainsi, la maternité, la néonatologie, la pédiatrie mais aussi le bloc opératoire obstétrical seront réunis.

Le troisième étage de l'établissement regroupera toutes les activités de chirurgie au sein d'un "seul et unique grand service de chirurgie" réunissant l'orthopédie, la gynécologie, la chirurgie viscérale et l'ORL adulte. "Dans cet étage, il y a aura également les unités ambulatoires de chirurgie ainsi qu'une unité d'accueil préopératoire dans laquelle seront admis tous les patients qui peuvent être opérés le jour même", a expliqué Emmanuelle Michaud.

Avec le renforcement des unités ambulatoires, le CH d'Albi espère raccourcir fortement les parcours de soins et permettre à certains patients d'arriver le jour même de leur opération. "Le but c'est que les patients arrivent le matin pour être convoqués 1 heure 30 avant leur passage au bloc. Et ce n'est qu'en postopératoire qu'ils seront admis, si nécessaire, dans une chambre, qu'elle soit ambulatoire ou en hospitalisation complète", a-t-elle poursuivi.

"Cette démarche va fondamentalement faire évoluer nos parcours patients pour les rendre plus fluides et optimiser notre capacité d'accueil en réduisant les nuits préopératoires inutiles", a poursuivi Emmanuelle Michaud.

Situation financière en nette amélioration

Sous contrat de retour à l'équilibre financier (Cref) depuis 2015 (jusqu'en 2017), la restructuration de l'offre d'hospitalisation "devrait permettre à l'établissement de sortir d'un déficit structurel", a expliqué lundi à APMnews Maud Réveillé, directrice adjointe finances, contrôle de gestion et contractualisation.

La situation financière du CH d'Albi est en nette amélioration depuis 2 ans et ne devrait pas nécessiter la signature d'un nouveau Cref. En 2015, le déficit de compte de résultat principal était de 2 millions €, contre 800.000 € en 2016 sur un budget principal de 93 millions €. "Pour 2017, le déficit de compte de résultat principal devrait être de l'ordre de celui de 2016, bien qu'il soit encore trop tôt pour évoquer des chiffres fermes", a précisé Maud Réveillé.

Concernant le groupement hospitalier de territoire (GHT) du Tarn, du Revelois et du Saint-Ponais, dont le CH d'Albi est établissement support en alternance avec le centre hospitalier intercommunal (Chic) de Castres-Mazamet (cf dépêche du 19/01/2017 à 17:07), la direction du CH d'Albi précise que le projet médical partagé (PMP) a été adopté par le comité stratégique et qu'il est actuellement à l'examen auprès de l'ARS Occitanie.

syl/sl/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.