SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
Vous êtes sur la page : Accueil » Actualités » Actualités de l'Urgences - APM » VICTIMES D'ATTENTATS: LE CENTRE NATIONAL DE RESSOURCES ET DE RÉSILIENCE ANNONCÉ POUR L'AUTOMNE 2018 (PRESSE)

Actualités

Actualités de l'Urgences - APM

Dépêches du JourDépêches de la semaine | Dépêches du mois

21/12 2017
Retour

VICTIMES D'ATTENTATS: LE CENTRE NATIONAL DE RESSOURCES ET DE RÉSILIENCE ANNONCÉ POUR L'AUTOMNE 2018 (PRESSE)

PARIS, 21 décembre 2017 (APMnews) - La déléguée interministérielle à l'aide aux victimes, Elisabeth Pelsez, a annoncé pour l'automne 2018 la création du centre national de ressources et de résilience pour améliorer la prise en charge des victimes d'attentats, dans Le Monde daté de vendredi.

L'expérimentation de ce centre, pensé par Françoise Rudetzki, fondatrice de l'association SOS Attentats, avait été annoncée par l'ancienne secrétaire d’Etat chargée de l'aide aux victimes Juliette Méadel en mars 2017, lorsqu'elle avait présenté 24 propositions sur la prise en charge des victimes (cf dépêche du 07/03/2017 à 16:15).

Contacté par APMnews, le cabinet d'Elisabeth Pelsez a précisé jeudi que cette annonce intervenait alors qu'un plan annuel visant à faciliter le parcours des victimes, notamment d'attentats, avait été validé par le Premier ministre lors d'un comité interministériel le 10 novembre.

Ce plan, détaillé dans une fiche dont APMnews a eu copie, est composé de 4 axes.

Le premier vise à "renforcer le parcours de résilience des victimes". Il s'agit de mesures pour "développer et structurer le parcours de soins des victimes, renforcer la formation et l'accompagnement des professionnels, développer la recherche scientifique et les échanges de pratiques, améliorer la coordination entre les acteurs professionnels et mobiliser la société pour que chacun soit acteur de la résilience".

Dans cet axe, il est précisé que ce centre national de ressources et résilience, animé par une équipe pluridisciplinaire et expérimentée, "sera chargé de recenser, promouvoir et diffuser les travaux de recherche, les savoirs et les pratiques en matière de prise en charge des victimes, notamment celles présentant un psycho-traumatisme pour développer des contenus de formation et des référentiels".

La mise en place de ce centre est prévue pour 2018. Elle est confiée à la délégation interministérielle de l'aide aux victimes, avec l'appui du ministère de la santé et des solidarités, peut-on lire dans ce document.

Le deuxième axe du plan a pour objet de "développer et amplifier le service public de l'aide aux victimes".

L'outil d'information sur les droits et démarches des victimes de terrorisme, "guide-victimes", sera complété pour développer l'offre de démarches en ligne et permettre à d'autres catégories de victimes d'avoir accès à une information individualisée (accidents collectifs, par exemple).

Le déploiement des comités locaux d'aide aux victimes (cf dépêche du 04/08/2016 à 11:27), qui ont été étendus aux victimes d'accidents collectifs, d'évènements climatiques majeurs ou d'infractions pénales en avril 2017 (cf dépêche du 26/04/2017 à 11:49), sera accompagné et soutenu.

Il est aussi proposé de structurer les relations avec les associations d'aide aux victimes par la définition d'un dispositif d'agrément, de mettre en place un vivier de coordonnateurs pour l'assistance et le suivi des victimes d'accidents collectifs de transports et, par ailleurs, de mettre en place un système d'information sur les victimes.

Sur ce dernier point, il est rappelé que le projet de système d'information sur les victimes d'attentats et de catastrophes (Sivac) a été lancé début 2017. Cet outil facilitera le partage des informations pour apporter aux victimes une "ouverture accélérée de leurs droits, une simplification de leurs démarches et un meilleur accompagnement".

L'axe 3 du plan prévoit d'"harmoniser les règles d'indemnisation de toutes les victimes", avec la possibilité de mettre en place une juridiction spécialisée pour l'indemnisation des victimes d'actes de terrorisme. Le ministère de la justice est en train d'expertiser cette possibilité.

Le dernier axe vise à construire une politique européenne et internationale de l'aide aux victimes. Il s'agit de développer la coopération internationale en faveur des victimes et d'organiser les assises européennes des associations d'aide aux victimes.

mh/eh/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.