Actualités de l'Urgence - APM

05/12 2018
Retour

TRAUMATOLOGIE SÉVÈRE: DES EXPERTS SE STRUCTURENT ET SAISISSENT LES TUTELLES POUR UNE STRATÉGIE NATIONALE

GENEVE, GRENOBLE, 5 décembre 2018 (APMnews) - Un groupe d'experts en traumatologie grave, réuni pour la 2e année consécutive lors de journées multidisciplinaires à Genève lundi et mardi, a décidé de se structurer en association et de porter aux tutelles ses propositions pour une stratégie nationale d'organisation de la prise en charge des traumatisés sévères.

Une cinquantaine de spécialistes, médecins urgentistes, anesthésistes-réanimateurs, chirurgiens, radiologues interventionnels, étaient réunis lundi et mardi à Genève pour les 2es journées multidisciplinaires de traumatologie sévère (JMTS), organisées par le CHU Grenoble-Alpes. Ces journées ont été soutenues par Johnson & Johnson Medical Devices.

A l'issue de la précédente édition de ces journées, en novembre 2017 à Grenoble, le groupe d'experts avait élaboré une feuille de route avec 14 propositions visant à structurer et améliorer la gestion des traumatismes sévères en France (cf dépêche du 27/06/2018 à 13:19). Le Groupe d'intérêt en traumatologie grave (Gite) a été créé à la suite de ces 1ères journées.

La 2e édition a été consacrée à la concrétisation de la feuille de route nationale sur les bases de données et la formation. Des représentants de la direction générale de la santé (DGS) et de la direction générale de l'offre de soins (DGOS) ont été conviés. "Des échanges informels ont eu lieu avec ces représentants. Nous allons faire un rapport des journées qui sera transmis aux tutelles", d'ici le tout début 2019, a indiqué à APMnews le Pr Pierre Bouzat (CHU Grenoble-Alpes), membre du Gite.

Il s'agira d'un rapport circonstancié des journées, compilant les travaux déjà faits par le groupe d'experts, "pour sensibiliser les tutelles, surtout la DGOS, sur la filiarisation des traumatisés sévères", a-t-il expliqué.

"Nous avons également créé une association loi 1901, nous allons déposer les statuts", a-t-il ajouté. Il en sera le président, et un chirurgien, un radiologue et un urgentiste constitueront les membres du bureau.

"Dans la gestion des traumatismes sévères, la France accuse un retard de 30 à 40 ans par rapport aux Etats-Unis", souligne le Pr Bouzat dans un communiqué.

"C’est la 1ère fois que nous réunissons un groupe d’experts autour de la problématique de la traumatologie. Le travail du Gite et sa feuille de route vont dans le sens de la stratégie de transformation du système de santé menée par la ministre de la santé. En recommandant un réseau national, nous contribuons à la structuration de l’offre de soins globale et à l’égalité en matière de prise en charge sur le territoire. Une personne qui a un accident en Corrèze ou à Grenoble doit avoir la même qualité de soins", note-t-il.

La prise en charge des traumatismes sévères a été améliorée avec la mise en place des trauma systems dans les pays anglo-saxons, qui ont été intégrés dans des stratégies nationales permettant de développer la recherche et les stratégies de prévention, d'organiser et d'homogénéiser la prise en charge des traumatisés graves, la formation professionnelle, etc. En France, il n'existe pas de trauma systems régionaux, à quelques rares exceptions, comme en Auvergne-Rhône-Alpes avec le réseau Trenau (Trauma réseau Nord-Alpin des urgences) initié en 2009.

Les 14 propositions formulées par le groupe d'experts dans sa feuille de route concernent:

  • l'organisation du système pour définir les procédures de triage des patients par degré d’urgence, la désignation et la certification des centres de traumatologie pour mettre en place un réseau de traumatologie grave à l'échelle nationale.
  • la collecte de données avec la création des registres et d’une plateforme de données de base définies et partagées.
  • la formation en chirurgie et en radiologie, la normalisation des processus d'imagerie diagnostique et la définition du rôle du radiologue interventionnel au sein de l'équipe de traumatologie.

Lors de ces 2es journées, "l'idée était aussi d'avoir une ouverture européenne avec des personnes leaders dans ce domaine", a indiqué le Pr Bouzat à APMnews. Un représentant du registre allemand a ainsi présenté le fonctionnement du réseau de l'association allemande de chirurgie traumatologique (DGU), et un chirurgien italien est également intervenu.

Des groupes de travail ont planché au cours de ces journées autour de l'organisation d'un registre national des traumatisés, en vue d'une collecte uniforme des données des patients traumatisés graves, avec les registres locaux déjà existants; et sur le cursus de formation en traumatologie, autour du thème de la pédagogie transdisciplinaire.

cd/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.