Formations Urgences DPC

Arrêt Cardio-Respiratoire de l'enfant et Mort inopinée du nourrisson

Le 17 mai 2019
> Maison de l'urgence - Paris - France

Intervenants

  • Dr Julien NAUD (Pédiatre CHU Bordeaux)
  • Dr Jean-Louis CHABERNAUD (CHU Clamart)

Résumé

L’arrêt cardiaque de l’enfant est une rare dont le pronostic est sombre, surtout si sa durée est prolongée. Les premiers gestes de secours et la réanimation doivent être débutés précocement afin de sauver le patient et de minimiser les séquelles neurologiques. Dès l’appel au Centre 15, il est essentiel de reconnaître au plus vite l’arrêt cardiaque afin de tout mettre en œuvre pour limiter les délais de no flow et de low flow. Guider au téléphone la réanimation cardiopulmonaire effectuée par l’appelant revêt une importance extrême car chez l’enfant l’étiologie hypoxique est la plus fréquente. Pour être efficace, la réanimation cardiopulmonaire nécessite d’entreprendre dans un ordre précis plusieurs actions et à administrer différents médicaments selon les recommandations. Dans cette circonstance particulièrement difficile sur le plan émotionnel, il ne faut pas négliger la prise en charge de la famille. Les équipes devront, tout assurant une prise en charge spécialisée optimale, manifester l’empathie qu’implique la situation, La formation continue théorique et par simulation haute-fidélité peut permettre de maintenir la compétence des équipes d’urgence hospitalière et pré-hospitalière face à cette situation rare exigeant une prise en charge spécialisée efficace.

Près de 500 enfants décèdent chaque année en France de manière inattendue et, pour beaucoup d’entre eux, ces morts sont évitables. La prise en charge en urgence de cette situation requiert une parfaite collaboration entre les différents intervenants, de l’équipe du Centre 15 à celle du service d’accueil hospitalier. Le rôle de l’équipe intervenant sur les lieux du décès est essentiel, garant d’un recueil d’informations éphémères mais indispensables et d’une relation de soins complexe avec les proches endeuillés. Seule une parfaite coopération de tous les intervenants permet une prise en charge de qualité des parents. Enfin, l’intérêt ultime de cette collaboration est la compréhension des causes du décès pour une amélioration de la prévention.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.