Alertes Sanitaires

virus West-Nile Europe et France

Date de publication sur le site SFMU : 03 septembre 2018

Selon l’European Centre  for Disease Prevention and Control (ECDC), au 23 août 2018, 620 cas confirmés ou probables d’infections à virus West-Nile ont été rapportés en 2018 en Europe, dans les Etats Membres et les pays voisins. Les pays les plus impactés sont l’Italie, la Grèce, la Hongrie, la Roumanie et Israël. En comparaison avec les années précédentes, la saison de transmission du virus a commencé plus tôt et le nombre de cas est considérablement plus élevé.
 
En France, au 30 août 2018, 11 cas d’infections à virus West-Nile ont été détectés dans les Alpes-Maritimes (9 cas probables et 2 cas confirmés) ; 6 de ces cas résident à Nice, 3 à Antibes, 1 au Cannet et 1 a séjourné dans le département. Les manifestations de l’infection se répartissent en 8 formes fébriles, 2 formes asymptomatiques et 1 forme neurologique ayant nécessité une prise en charge en réanimation.
 
Comme indiqué dans notre premier message, le renforcement de la surveillance humaine sur l’ensemble du territoire est essentiel, afin de diagnostiquer et d’assurer la prise en charge des cas ayant séjourné dans les zones de transmission du virus qui pourraient être hospitalisés sur tout le territoire national. 
 Les zones de transmission du virus en Europe sont régulièrement actualisés par l’ECDC sur leur site Internet (https://ecdc.europa.eu/en/west-nile-fever/surveillance-and-disease-data/disease-data-ecdc), et, en France, l’ensemble des départements du pourtour méditerranéen sont considérés comme à risque de circulation virale (départements 2A, 2B, 66, 11, 34, 30 , 13, 83 et 06).
 

Liens : https://ecdc.europa.eu/en/west-nile-fever/surveillance-and-disease-data/disease-data-ecdc

Retour à la liste des alertes

Partenaires institutionnels de l'Alerte Sanitaire d'Urgence du site S.F.M.U. :

Les institutions suivantes participent, soit contractuellement, soit par l'intermédiaire de correspondants, à l'évolution du site de la S.F.M.U. :

Direction Générale de la Santé, par l'intermédiaire du Docteur Philippe Magne, Bureau des Alertes et Problèmes Emergents. Site : Ministère de la Santé

Société de Toxicologie Clinique : Docteurs P. Manel, Docteur P. Harry

Anne-Sophie Barret pour l'Institut National de Veille Sanitaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.