Actualités de l'Urgence - APM

11/04 2019
Retour

APH ET JEUNES MÉDECINS APPELLENT À LA "RESPONSABILITÉ POLITIQUE" DE L'ELYSÉE CONCERNANT LES MATERNITÉS

PARIS, 11 avril 2019 (APMnews) - Action praticiens hôpital (qui réunit Avenir hospitalier et la Confédération des praticiens des hôpitaux -CPH) et Jeunes médecins appellent à la "responsabilité politique" quant aux urgences obstétricales et demandent à rencontrer Emmanuel Macron et Agnès Buzyn en urgence, dans un communiqué commun transmis jeudi.

"Action praticiens hôpital et Jeunes médecins demandent de toute urgence un rendez-vous à Mme la ministre des solidarités et de la santé et à M. le président de la République afin de savoir quel sens a pour les pouvoirs publics le travail des professionnels auprès des femmes et des instances sanitaires", déclarent-ils dans leur communiqué.

Le 29 mars, Emmanuel Macron avait demandé au préfet de l'Oise de rouvrir le dossier de l'offre obstétrique à Creil (Oise), quelques semaines après le transfert de l'activité obstétrique à Senlis, distante de 10 km (cf dépêche du 03/04/2019 à 12:57).

"Écouter les patientes qui craignent un accouchement hors site (4 naissances sur 1.000 en France) est un devoir, mais ne doit pas se faire au prix d’une désinformation générale de la population en occultant les risques de maintenir des maternités aux équipes fragiles, instables et n’offrant pas toutes les garanties de sécurité", assurent les signataires.

"Après des mois de réunion sous l’égide de la direction générale de l’offre de soins (DGOS), l’avis des professionnels de santé basé sur des données objectives et visant à sécuriser la naissance est totalement méprisé, en particulier en ce qui concerne l’équilibre entre sécurité et proximité", déplorent-ils.

Les signataires affirment qu'ils seront "extrêmement vigilants sur les déclarations du président de la République concernant les maternités et l’offre de périnatalité".

'L’offre de périnatalité doit être élaborée dans un climat constructif et objectif entre l’ensemble des usagers et les professionnels de la naissance [...] et non se faire sous la pression politique et médiatique au détriment de la sécurité. Les médecins ont un devoir d’information objective des usagers, afin que ceux-ci puissent prendre une décision éclairée", poursuivent-ils, arguant que la mortalité maternelle liée aux hémorragies obstétricales a été divisée par 2 en 10 ans grâce aux "données objectives appliquées par les professionnels de la naissance".

Contacté par APMnews, le président d'APH, Jacques Trévidic, a expliqué observer un "virage à 180 degrés" des autorités nationales concernant la constitution d'un réseau de centres de périnatalité et de maternités priorisant la qualité de soins, tant à Creil qu'à Dinan (cf dépêche du 09/04/2019 à 18:22) ou encore Guingamp dans les Côtes-d'Armor (cf dépêche du 14/12/2018 à 18:59), sans concertation avec les professionnels.

Le 25 février, une tribune signée par 23 anesthésistes-réanimateurs, gynécologues, pédiatres et généralistes défendait les "nécessaires restructurations" de services obstétriques, rappelle-t-on (cf dépêche du 25/02/2019 à 11:31).

bd/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.