Actualités de l'Urgence - APM

20/07 2021
Retour

COVID-19: 18.000 NOUVEAUX CAS EN 24 HEURES (OLIVIER VÉRAN)

PARIS, 20 juillet 2021 (APMnews) - Le ministre des solidarités et de la santé a mentionné à deux reprises, lors d'une audition par la commission des lois de l'Assemblée nationale puis lors des questions au gouvernement face aux députés, 18.000 nouveaux cas de Covid-19 dépistés lors des dernières 24 heures.

"J'avais parlé du risque d'avoir 15.000 ou 20.000 cas par jour à la fin du mois de juillet, nous étions hier à 18.000 contaminations sur 24 heures seulement. Cela veut dire que nous avons une augmentation de la circulation du virus de l'ordre de 150% sur une semaine. Nous n'avons jamais connu cela, ni avec le Covid, ni avec le variant anglais, ni avec le sud-africain, ni avec le brésilien", a-t-il constaté dans l'hémicycle.

Mardi matin, Olivier Véran avait évoqué sur l'antenne de RTL 10.000 nouveaux cas constatés dimanche, ainsi que 40 millions de premières injections de vaccins réalisées fin juillet, soit un mois avant l'objectif initial fixé à fin août (cf dépêche du 20/07/2021 à 10:50 et dépêche du 16/06/2021 à 14:09).

L'Institut Pasteur et Santé publique France ont modélisé une évolution épidémiologique menant à 35.000 ou 40.000 cas quotidiens au 1er août, rappelle-t-on (cf dépêche du 15/07/2021 à 10:16).

Suffisament de doses en août?

Au cours de la même séance, le premier ministre, Jean Castex, a repris la même estimation qu'Olivier Véran quant aux résultats de la vaccination à la fin juillet (40 millions de premières doses), en réponse à une question de Valérie Rabault (PS, Tarn-et-Garonne) sur les stocks de vaccins disponibles courant août ainsi que sur les projections épidémiologiques d'ici la fin de l'été.

La présidente du groupe socialiste a notamment relevé la levée de l'obligation du port du masque dans les établissements soumis au passe sanitaire pour les titulaires de ce dernier décidée par le gouvernement en plein contexte de reprise épidémique due au très contagieux variant delta (cf dépêche du 20/07/2021 à 14:57).

Jean Castex a répondu que l'accélération de la vaccination allait se poursuivre. "Nous avons actuellement un stock de 6 millions de doses, et jusqu'à fin août [doivent] arriver de l'ordre de 4,5 millions de doses par semaine, dont 2,5 [millions] seront réservées pour l'administration des deuxièmes doses", a-t-il énuméré.

"Sur l'ensemble du texte dont vous êtes désormais saisis, je saisirai le Conseil constitutionnel" a-t-il ajouté, à propos du projet de loi "relatif à la gestion de la crise sanitaire", dont l'examen en première lecture débute mardi après-midi à l'Assemblée nationale et doit s'achever en fin de semaine au Sénat, pour une application dès début août.

"On arrive à 16 + 6 = 22, on est loin des 50 millions qui sont nécessaires pour vacciner l'ensemble de nos concitoyens. Vous ne pouvez par leur appliquer des restrictions de liberté via le passe vaccinal si on n'est pas en mesure de les vacciner tous!", a réagi la députée à propos du stock de vaccins disponibles d'ici la fin août.

bd/nc/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

Informations professionnelles

20/07 2021
Retour

COVID-19: 18.000 NOUVEAUX CAS EN 24 HEURES (OLIVIER VÉRAN)

PARIS, 20 juillet 2021 (APMnews) - Le ministre des solidarités et de la santé a mentionné à deux reprises, lors d'une audition par la commission des lois de l'Assemblée nationale puis lors des questions au gouvernement face aux députés, 18.000 nouveaux cas de Covid-19 dépistés lors des dernières 24 heures.

"J'avais parlé du risque d'avoir 15.000 ou 20.000 cas par jour à la fin du mois de juillet, nous étions hier à 18.000 contaminations sur 24 heures seulement. Cela veut dire que nous avons une augmentation de la circulation du virus de l'ordre de 150% sur une semaine. Nous n'avons jamais connu cela, ni avec le Covid, ni avec le variant anglais, ni avec le sud-africain, ni avec le brésilien", a-t-il constaté dans l'hémicycle.

Mardi matin, Olivier Véran avait évoqué sur l'antenne de RTL 10.000 nouveaux cas constatés dimanche, ainsi que 40 millions de premières injections de vaccins réalisées fin juillet, soit un mois avant l'objectif initial fixé à fin août (cf dépêche du 20/07/2021 à 10:50 et dépêche du 16/06/2021 à 14:09).

L'Institut Pasteur et Santé publique France ont modélisé une évolution épidémiologique menant à 35.000 ou 40.000 cas quotidiens au 1er août, rappelle-t-on (cf dépêche du 15/07/2021 à 10:16).

Suffisament de doses en août?

Au cours de la même séance, le premier ministre, Jean Castex, a repris la même estimation qu'Olivier Véran quant aux résultats de la vaccination à la fin juillet (40 millions de premières doses), en réponse à une question de Valérie Rabault (PS, Tarn-et-Garonne) sur les stocks de vaccins disponibles courant août ainsi que sur les projections épidémiologiques d'ici la fin de l'été.

La présidente du groupe socialiste a notamment relevé la levée de l'obligation du port du masque dans les établissements soumis au passe sanitaire pour les titulaires de ce dernier décidée par le gouvernement en plein contexte de reprise épidémique due au très contagieux variant delta (cf dépêche du 20/07/2021 à 14:57).

Jean Castex a répondu que l'accélération de la vaccination allait se poursuivre. "Nous avons actuellement un stock de 6 millions de doses, et jusqu'à fin août [doivent] arriver de l'ordre de 4,5 millions de doses par semaine, dont 2,5 [millions] seront réservées pour l'administration des deuxièmes doses", a-t-il énuméré.

"Sur l'ensemble du texte dont vous êtes désormais saisis, je saisirai le Conseil constitutionnel" a-t-il ajouté, à propos du projet de loi "relatif à la gestion de la crise sanitaire", dont l'examen en première lecture débute mardi après-midi à l'Assemblée nationale et doit s'achever en fin de semaine au Sénat, pour une application dès début août.

"On arrive à 16 + 6 = 22, on est loin des 50 millions qui sont nécessaires pour vacciner l'ensemble de nos concitoyens. Vous ne pouvez par leur appliquer des restrictions de liberté via le passe vaccinal si on n'est pas en mesure de les vacciner tous!", a réagi la députée à propos du stock de vaccins disponibles d'ici la fin août.

bd/nc/APMnews

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.