Actualités de l'Urgence - APM

16/09 2020
Retour

DANS LA VIE DES ÉTABLISSEMENTS: CHU DE POITIERS, CH DE SAINT-BRIEUC, CHU DE MONTPELLIER, CLINIQUE DU PARC À MONTPELLIER, CH DE DREUX

Le 16 septembre 2020 (APMnews) -

NOUVELLE-AQUITAINE: Le CHU de Poitiers a inauguré le centre médico-chirurgical de Montmorillon

POITIERS - Le CHU de Poitiers a inauguré vendredi le centre médico-chirurgical ouvert sur son site Montmorillon (Vienne), selon un communiqué diffusé le même jour.

Le bâtiment se décline en trois niveaux. Les blocs opératoires (deux salles d’opération polyvalentes), une unité médico-chirurgicale de jour qui peut accueillir jusqu’à 17 patients et un plateau de consultations sont situés au rez-de-chaussée, le service médico-chirurgical (45 lits d’hospitalisation complète) occupe le 1er étage. Le deuxième étage compte le rez-de-jardin, des secteurs tertiaires, logistiques et techniques (bureaux des médecins, bureaux administratifs, salles de réunion et vestiaires).

Ce projet, lancé en 2015, un an avant la fusion entre l'hôpital de Montmorillon et le CHU de Poitiers (cf dépêche du 19/10/2018 à 17:14), a représenté un investissement de 20 millions d'euros (M€).

"L’objectif est de conforter et de développer l’offre de soins existante, à la fois sur un volet chirurgical mais aussi médical, pour les 40.000 habitants du territoire montmorillonnais. Une réflexion sera menée, dans un second temps, autour de la restructuration des urgences", a expliqué le CHU.

Le projet architectural "a conduit [...] à des évolutions organisationnelles notables, ou bien déjà mises en œuvre", dont l'unité médico-chirurgicale d’hospitalisation complète et hôpital de jour médico-chirurgical, "ou bien à venir comme le regroupement de l’ensemble des consultations, avec une nouvelle organisation médico-administrative", précise le communiqué.

"Les principes fondamentaux qui ont guidé la réflexion architecturale sont l’adaptabilité aux évolutions futures de l’activité, la lisibilité et la fluidité du parcours patient, et enfin l’intégration du bâtiment dans son environnement, avec la volonté d’en faire un élément de liaison entre les deux secteurs de long séjour", ajoute le CHU.

BRETAGNE: Le CH de Saint-Brieuc ouvrira une unité de 27 lits de médecine début novembre

SAINT-BRIEUC - La direction du centre hospitalier (CH) de Saint-Brieuc a confirmé l'ouverture d'une unité complète d'hospitalisation de 27 lits de médecine sur le site Yves-Le Foll à compter de début novembre, mardi dans un communiqué diffusé après la tenue d'une commission médicale d'établissement (CME).

Confrontés à une surcharge d'activité pendant la période estivale, les médecins urgentistes de l'hôpital briochin se sont mis en grève le 18 août. Ils demandaient l'ouverture d'une unité de 28 lits pour faire face aux pics réguliers d'activité de l'établissement habituellement supportés par des lits supplémentaires mais dont l'usage est difficile dans le contexte de la crise sanitaire (cf dépêche du 24/08/2020 à 09:01).

L'ouverture de l'unité annoncée "résulte d'un travail collectif mené conjointement par la direction et ls représentants de la communauté médicale. Cette extension des capacités d'hospitalisation (soit 800 journées d'hospitalisation par mois) permet d'apporter une réponse concrète pour répondre aux besoins d'hospitalisation, notamment sur la période hivernale et d'améliorer les conditions d'hospitalisation en supprimant les lits supplémentaires installés dans les chambres doubles", explique la direction.

La directrice, Ariane Bénard, souhaite que le dispositif "soit évalué tous les mois avant de décider du maintien ou non des capacités au-delà de la période hivernale, qui est la période où se concentrent chaque année l'augmentation des besoins en lits". Le dispositif sera aussi à évaluer "en fonction du contexte sanitaire".

Après l'hiver, le CH de Saint-Brieuc retrouvera des capacités d'hospitalisation liées à la livraison du bâtiment ambulatoire dont la superficie est de 6.000 m². La directrice et la présidente de la CME, Cynthia Garignon, souhaitent qu'une réflexion plus globale soit engagée en 2021 sur le nombre de lits d'hospitalisation dont l'établissement a besoin pour les années à venir.

"C’est la première fois qu’une unité est créée depuis 15 ans malgré l’augmentation des passages aux urgences de 6% à 10% par an. C’est donc une création qui nous satisfait mais nous avons un vrai problème avec sa durée puisqu’elle n’est pas définitive mais temporaire pour 6 mois", a indiqué mercredi à APMnews le Dr Christian Brice, médecin urgentiste au CH de Saint-Brieuc et délégué Bretagne de l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf).

La poursuite ou non du mouvement de grève sera décidée après discussion avec les syndicats "ces prochains jours". La directrice s'est voulue rassurante sur le maintien de l'unité au-delà de l'hiver, note le Dr Brice.

OCCITANIE: Le CHU de Montpellier renouvelle un de ses appareils d'IRM

MONTPELLIER - Le CHU de Montpellier a remplacé un de ses appareils d'IRM par un modèle de puissance 1,5 Tesla au sein du département d'imagerie du pôle coeur-poumons de l'hôpital Arnaud de Villeneuve, a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué.

L'appareil de marque Siemens a nécessité un investissement 1,5 million d’euros, sous la forme d'une location. Le CHU possède au total 5 IRM.

Il va servir à l'exploration des pathologies cardiovasculaires et thoraciques, notamment pour "l'imagerie de l'infarctus, de ses complications, l'étude de la viabilité cardiaque et le bilan étiologique et pronostique des cardiopathies", explique le CHU.

L'appareil comporte un équipement de projection de vidéos sur la façade de la machine, ainsi qu'un système de Sky-ceiling (plafond lumineux décoré).

"La possibilité de s’immerger dans un dessin aminé ou un film de son choix permet à tous les patients, petits et grands, de s’évader sans se focaliser sur l’angoisse de l’examen", écrit l'établissement.

OCCITANIE: Montpellier: la clinique du Parc rénove son parking

CASTELNAU-LE-LEZ (Hérault) - La clinique du Parc (groupe Clinipole), près de Montpellier, a commencé des travaux de rénovation de son parking afin de créer notamment 20 places supplémentaires, a annoncé lundi l'établissement dans un communiqué.

Le chantier a démarré en juillet et doit prendre fin au premier trimestre 2021, pour un investissement d'environ 1 million d’euros.

Il se déroule en plusieurs phases afin de laisser une "grande partie" du parking accessible aux patients et visiteurs pendant la durée des travaux, indique la clinique. "Seulement 30 à 40 places seront rénovées simultanément."

Le futur parking disposera de 20 places supplémentaires (520 actuellement), d’un espace pour les deux roues et les véhicules électriques, avec 6 bornes de recharge, ainsi que de caméras de vidéo-surveillance. "Pour sécuriser l’accès à la clinique, plusieurs circuits piétons seront délimités."

Le futur parking deviendra payant à l’issue des travaux, "comme c’est le cas pour les parkings du CHU [de Montpellier] et des autres cliniques privées de Montpellier et ses environs", précise la clinique.

CENTRE-VAL DE LOIRE: Poursuite de la grève au laboratoire du CH de Dreux, malgré des "avancées"

DREUX (Eure-et-Loir) - Les techniciens du laboratoire du centre hospitalier (CH) de Dreux vont poursuivre leur mouvement de grève malgré des "avancées" dans les discussions avec la direction, a affirmé la CGT auprès d'APMnews, mercredi, poursuivant ainsi le mouvement entamé mercredi dernier pour demander davantage de moyens (cf dépêche du 14/09/2020 à 18:09).

La direction des ressources humaines (DRH) et les représentants du personnel se sont réunis mercredi matin.

La DRH a alors notamment annoncé le recrutement d'un technicien supplémentaire en contrat à durée déterminée (CDD) pour 3 mois, la création d'un poste de préanalyse à mi-temps, la rémunération d'heures supplémentaires ainsi qu'une revalorisation de la prime externe du laboratoire dont le montant doit être fixé jeudi, a expliqué dans la foulée à APMnews Romain Poignand, directeur des affaires médicales et des ressources humaines.

Il estime que 70% des revendications des agents ont trouvé une réponse favorable, et rappelle que le CH a déjà embauché 3 CDD supplémentaires à la fin de l'été.

Le laboratoire du CH est soumis à une hausse d'activité liée à l'épidémie de Covid-19, réalisant environ 90 tests quotidiens, ainsi que des opérations hors les murs.

Le mouvement a mobilisé 12 agents mercredi 9 septembre, 19 jeudi, 16 vendredi et 13 lundi, compte Romain Poignand, sans que la continuité du service ne soit interrompue au point d'entraîner des pertes de chance pour les usagers.

Si la CGT reconnait des "avancées", elle affirme que les 3 postes initialement créés en CDD visaient à remplacer des agents en arrêt de travail, et non pas à renforcer les équipes face à la hausse d'activité, et que le recrutement d'un CDD supplémentaire n'est pas suffisant.

/jyp-sl-syl-bd/san/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.