Actualités de l'Urgence - APM

02/12 2021
Retour

INVESTISSEMENTS SÉGUR EN NOUVELLE-AQUITAINE: 336 MILLIONS D'EUROS DÉJÀ MOBILISÉS POUR UNE QUINZAINE DE PROJETS SANITAIRES

(Avec ajout d'annonces de Jean Castex sur des aides au projet de restructuration du centre hospitalier d'Angoulême) BORDEAUX, 2 décembre 2021 (APMnews) - Une quinzaine de "projets structurants" d'établissements de santé ont été sélectionnés pour bénéficier dès 2021 de 336 millions d'euros d'aides, dans le cadre du volet investissement du Ségur de la santé, a indiqué mercredi la direction générale de l'agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, lors d'un brief téléphonique avec la presse.

L'annonce de la stratégie d'investissements santé en Nouvelle-Aquitaine a été faite dans le cadre d'un "Tour de France des investissements du Ségur de la santé" entamé le 19 octobre en Bourgogne-Franche-Comté par le premier ministre, Jean Castex (cf dépêche du 19/10/2021 à 15:52 et dépêche du 19/10/2021 à 18:19).

Ce dernier s'est déplacé ce jeudi accompagné d'Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé, à Angoulême à ce titre. Ils ont notamment visité les urgences et la centrale d’approvisionnement du centre hospitalier (CH) de la ville.

La Nouvelle-Aquitaine bénéficie au total de 1,292 milliard d'euros (Md€) d'investissements Ségur pour les établissements sanitaires et médico-sociaux sur les 19 Md€ prévus au niveau national, a indiqué la direction générale de l'ARS lors du brief téléphonique.

Une enveloppe de 1,183 Md€ est réservée aux établissements de santé, dont 684 M€ de participation au financement de projets d’établissements.

L'ARS a souligné que "l'ensemble des établissements" ont "la possibilité de bénéficier" de l'aide au financement de leur projet. Ils ont "tous" été interrogés individuellement" pour savoir s'ils avaient "un projet structurant à nous proposer".

"Certains ont eu besoin de temps pour préparer ces dossiers", a expliqué l'ARS, soulignant une maturité variable selon les établissements. Elle a mis en place plusieurs "vagues" de participation aux financements de projets, "qui s'étalent d'aujourd'hui à juin 2022", afin de donner le "temps nécessaire".

A ce jour, une quinzaine d'établissements de la région ont été sélectionnés et se partagent une enveloppe de 336 M€. "On a fait passer les plus gros projets" pour le moment, a expliqué l'ARS.

120 établissements ont un projet structurant "éligible"

Interrogée par APMnews sur les opérations majeures bénéficiaires, l'ARS a cité le projet immobilier du CHU de Bordeaux, représentant un investissement de 1,2 milliard d'euros sur 10 ans, dont 800 millions d'euros pour le "nouveau CHU" (cf dépêche du 09/09/2021 à 11:25).

L'aide Ségur grimpe à 290 M€ pour "construire 90.000 m² de nouveaux bâtiments et en restructurer tout autant", le CHU souffrant de vétusté, a développé l'ARS.

Cette dernière a mentionné la "reconstruction totale de la maternité du CHU [...] qui est la plus grosse de Nouvelle-Aquitaine avec plus de 6.000 naissances par an", mais aussi celle des urgences, des blocs opératoires et de la réanimation, entre autres.

L'agence a aussi cité l'exemple du CH d'Agen-Nérac qui est entré dans sa deuxième phase de modernisation, avec la restructuration de la maternité et des urgences et une hausse de leurs capacités d'accueil, après avoir rénové son plateau technique, ainsi que son bâtiment de soins techniques terminée en avril.

L'investissement total atteindra environ 65,3 M€ et le CH bénéficiera de 14M€ de participation Ségur au titre du projet, mais aussi de 7 M€ d'enveloppe régionale, hors Ségur. Le CH a également obtenu 9,9 M€ pour la restauration de ses capacités financières

L'ARS a évoqué des exemples de projets de "petits établissements", dont celui du CH de Blaye (Gironde) qui va restructurer pratiquement l'ensemble de ses activités de médecine, chirurgie et obstétrique (MCO). Le coût de l'opération représente environ 8,7 M€.

L'établissement perçoit 3,5 M€ d'aides au titre des projets structurants et 2 M€ pour la restauration des capacités financières. L'ARS a ajouté qu'en outre, hors Ségur, 2,5 M€ ont été octroyés dans le cadre de l'enveloppe régionale.

Autre projet évoqué: la restructuration de l'établissement Saint-Louis, à Saint-Vincent-de-Paul (Landes), spécialisé en soins de suite et de réadaptation (SSR). L'opération est chiffrée à 8,2 M€. L'établissement va bénéficier de 1 M€ d'aides au titre de la participation au financement de projets d'établissement, de 469.000 € au titre de la restauration de ses capacités financières et 19.000 € pour les investissements du quotidien.

Lors d'un discours prononcé au CH d'Angoulême, Jean Castex a annoncé une aide de 6 M€ pour la restructuration du service des urgences de l'établissement, des travaux qu'il juge "indispensables". Cet aide doit également permettre de reconstruire la pharmacie à usage intérieur (PUI) de l'établissement. Au total, le montant des travaux de restructuration de l'établissement atteint 35 M€.

Selon un dossier de presse sur les investissements Ségur diffusé jeudi, le CH se voit attribuer également 6,6 M€ au titre de la restauration de ses capacités financières.

Au total, 120 établissements ont un projet structurant "éligible", a ajouté l'ARS.

Les 265 établissements sanitaires de la région bénéficient d'une aide aux investissements du quotidien (133 M€ au total).

Concernant la restauration des capacités financières, les 140 établissements de santé (publics ou privés associés au service public) éligibles de la région se partagent une enveloppe totale de 367 M€.

41 projets "structurants" d'Ehpad soutenus en 2021

En outre, 106,8 M€ seront alloués aux Ehpad néo-aquitains. Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l'autonomie, avait évoqué près de 108 M€ consacrés aux Ehpad de la région, lundi, lors d'un déplacement dans des Ehpad montois (cf dépêche du 29/11/2021 à 16:12).

Dans le détail, 13,8 M€ ont été répartis en 2021 au sein de 500 structures, au titre des investissements du quotidien.

93 M€ seront consacrés à des projets d'Ehpad "structurants". A ce titre 118 structures seront soutenues sur quatre ans, dont 41en 2021.

Stratégie régionale des investissements Ségur en Nouvelle-Aquitaine

jyp/eh/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

Informations professionnelles

02/12 2021
Retour

INVESTISSEMENTS SÉGUR EN NOUVELLE-AQUITAINE: 336 MILLIONS D'EUROS DÉJÀ MOBILISÉS POUR UNE QUINZAINE DE PROJETS SANITAIRES

(Avec ajout d'annonces de Jean Castex sur des aides au projet de restructuration du centre hospitalier d'Angoulême) BORDEAUX, 2 décembre 2021 (APMnews) - Une quinzaine de "projets structurants" d'établissements de santé ont été sélectionnés pour bénéficier dès 2021 de 336 millions d'euros d'aides, dans le cadre du volet investissement du Ségur de la santé, a indiqué mercredi la direction générale de l'agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, lors d'un brief téléphonique avec la presse.

L'annonce de la stratégie d'investissements santé en Nouvelle-Aquitaine a été faite dans le cadre d'un "Tour de France des investissements du Ségur de la santé" entamé le 19 octobre en Bourgogne-Franche-Comté par le premier ministre, Jean Castex (cf dépêche du 19/10/2021 à 15:52 et dépêche du 19/10/2021 à 18:19).

Ce dernier s'est déplacé ce jeudi accompagné d'Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé, à Angoulême à ce titre. Ils ont notamment visité les urgences et la centrale d’approvisionnement du centre hospitalier (CH) de la ville.

La Nouvelle-Aquitaine bénéficie au total de 1,292 milliard d'euros (Md€) d'investissements Ségur pour les établissements sanitaires et médico-sociaux sur les 19 Md€ prévus au niveau national, a indiqué la direction générale de l'ARS lors du brief téléphonique.

Une enveloppe de 1,183 Md€ est réservée aux établissements de santé, dont 684 M€ de participation au financement de projets d’établissements.

L'ARS a souligné que "l'ensemble des établissements" ont "la possibilité de bénéficier" de l'aide au financement de leur projet. Ils ont "tous" été interrogés individuellement" pour savoir s'ils avaient "un projet structurant à nous proposer".

"Certains ont eu besoin de temps pour préparer ces dossiers", a expliqué l'ARS, soulignant une maturité variable selon les établissements. Elle a mis en place plusieurs "vagues" de participation aux financements de projets, "qui s'étalent d'aujourd'hui à juin 2022", afin de donner le "temps nécessaire".

A ce jour, une quinzaine d'établissements de la région ont été sélectionnés et se partagent une enveloppe de 336 M€. "On a fait passer les plus gros projets" pour le moment, a expliqué l'ARS.

120 établissements ont un projet structurant "éligible"

Interrogée par APMnews sur les opérations majeures bénéficiaires, l'ARS a cité le projet immobilier du CHU de Bordeaux, représentant un investissement de 1,2 milliard d'euros sur 10 ans, dont 800 millions d'euros pour le "nouveau CHU" (cf dépêche du 09/09/2021 à 11:25).

L'aide Ségur grimpe à 290 M€ pour "construire 90.000 m² de nouveaux bâtiments et en restructurer tout autant", le CHU souffrant de vétusté, a développé l'ARS.

Cette dernière a mentionné la "reconstruction totale de la maternité du CHU [...] qui est la plus grosse de Nouvelle-Aquitaine avec plus de 6.000 naissances par an", mais aussi celle des urgences, des blocs opératoires et de la réanimation, entre autres.

L'agence a aussi cité l'exemple du CH d'Agen-Nérac qui est entré dans sa deuxième phase de modernisation, avec la restructuration de la maternité et des urgences et une hausse de leurs capacités d'accueil, après avoir rénové son plateau technique, ainsi que son bâtiment de soins techniques terminée en avril.

L'investissement total atteindra environ 65,3 M€ et le CH bénéficiera de 14M€ de participation Ségur au titre du projet, mais aussi de 7 M€ d'enveloppe régionale, hors Ségur. Le CH a également obtenu 9,9 M€ pour la restauration de ses capacités financières

L'ARS a évoqué des exemples de projets de "petits établissements", dont celui du CH de Blaye (Gironde) qui va restructurer pratiquement l'ensemble de ses activités de médecine, chirurgie et obstétrique (MCO). Le coût de l'opération représente environ 8,7 M€.

L'établissement perçoit 3,5 M€ d'aides au titre des projets structurants et 2 M€ pour la restauration des capacités financières. L'ARS a ajouté qu'en outre, hors Ségur, 2,5 M€ ont été octroyés dans le cadre de l'enveloppe régionale.

Autre projet évoqué: la restructuration de l'établissement Saint-Louis, à Saint-Vincent-de-Paul (Landes), spécialisé en soins de suite et de réadaptation (SSR). L'opération est chiffrée à 8,2 M€. L'établissement va bénéficier de 1 M€ d'aides au titre de la participation au financement de projets d'établissement, de 469.000 € au titre de la restauration de ses capacités financières et 19.000 € pour les investissements du quotidien.

Lors d'un discours prononcé au CH d'Angoulême, Jean Castex a annoncé une aide de 6 M€ pour la restructuration du service des urgences de l'établissement, des travaux qu'il juge "indispensables". Cet aide doit également permettre de reconstruire la pharmacie à usage intérieur (PUI) de l'établissement. Au total, le montant des travaux de restructuration de l'établissement atteint 35 M€.

Selon un dossier de presse sur les investissements Ségur diffusé jeudi, le CH se voit attribuer également 6,6 M€ au titre de la restauration de ses capacités financières.

Au total, 120 établissements ont un projet structurant "éligible", a ajouté l'ARS.

Les 265 établissements sanitaires de la région bénéficient d'une aide aux investissements du quotidien (133 M€ au total).

Concernant la restauration des capacités financières, les 140 établissements de santé (publics ou privés associés au service public) éligibles de la région se partagent une enveloppe totale de 367 M€.

41 projets "structurants" d'Ehpad soutenus en 2021

En outre, 106,8 M€ seront alloués aux Ehpad néo-aquitains. Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l'autonomie, avait évoqué près de 108 M€ consacrés aux Ehpad de la région, lundi, lors d'un déplacement dans des Ehpad montois (cf dépêche du 29/11/2021 à 16:12).

Dans le détail, 13,8 M€ ont été répartis en 2021 au sein de 500 structures, au titre des investissements du quotidien.

93 M€ seront consacrés à des projets d'Ehpad "structurants". A ce titre 118 structures seront soutenues sur quatre ans, dont 41en 2021.

Stratégie régionale des investissements Ségur en Nouvelle-Aquitaine

jyp/eh/APMnews

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.