Actualités de l'Urgence - APM

12/08 2019
Retour

LES LÉSIONS OCULAIRES DUES AUX BALLES DE DÉFENSE SONT "EXTRÊMEMENT SÉVÈRES" DANS LA PLUPART DES CAS (DONNÉES AP-HP)

LONDRES, PARIS, 12 août 2019 (APMnews) - La plupart des lésions oculaires dues aux lanceurs de balles de défense (LBD) sont "extrêmement sévères", confirment des médecins de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) dans une correspondance au Lancet décrivant leur expérience de prise en charge de blessés par ces armes non létales à balles de caoutchouc lors de manifestations de "Gilets jaunes".

Rodolphe Lartizien de la Pitié-Salpêtrière et de l'hôpital Cochin et ses collègues, forts de leur expérience, proposent un algorithme de prise en charge de ces blessés. Dans un communiqué de l'AP-HP, ils estiment que leurs travaux "soulignent l’importance de la détection précoce de ce type de lésions en préhospitalier afin d’adresser les patients rapidement pour un bilan radioclinique et une prise en charge par des équipes chirurgicales spécialisées".

Ces spécialistes de chirurgie maxillofaciale, ophtalmologie et anesthésie ont pris en charge 21 patients ayant subi des traumatismes de la face, particulièrement oculaires. Ils ont mis en évidence des "caractéristique communes": "fractures multi-focales et/ou comminutives (fractures complexes présentant plusieurs fragments), pouvant s’associer à des plaies contuses des parties molles".

Cela "souligne la gravité de ces traumatismes balistiques à haute vélocité", notent-ils dans le communiqué de l'AP-HP.

"La plupart des lésions oculaires étaient extrêmement sévères, entraînant une acuité visuelle de moins de 20/200 et un Ocular Trauma Score de 2 ou moins dans la moitié des cas", notent-ils dans le Lancet.

Ces résultats vont dans le même sens que ceux présentés au dernier congrès de la Société française d'ophtalmologie (SFO) en mai: une enquête dans toute la France, ayant permis de répertorier près de 40 cas de traumatismes oculaires liés à des armes sublétales, avait elle aussi montré que la moitié des traumatisés oculaires arrivaient aux urgences avec une acuité visuelle nulle (cf dépêche du 10/05/2019 à 12:44).

Dans l'expérience de l'AP-HP, les médecins indiquent avoir observé des lésions ouvertes avec rupture du globe oculaire "conduisant à la cécité" et des lésions du globe fermé telles que des décollements choroïdiens et des lacérations de la paupière et du système lacrymal. Ils notent aussi des infections post-opératoires.

"Nous avons tiré quelques leçons des 'challenges' associés à ces prises en charge" en élaborant un algorithme. Celui-ci montre qu'une chirurgie immédiate est nécessaire dans un certain nombre de situations: en cas de lésion du globe ouvert ou d'implication du système nasolacrymal et/ou de fracture orbitale avec incarcération de muscle. En revanche, dans les lésions du globe fermé sans incarcération musculaire, la chirurgie peut être retardée.

Les situations nécessitant une chirurgie immédiate pour en améliorer le pronostic "peuvent être facilement détectées par les équipes d'urgence préhospitalières" et des formations de ces personnels préhospitaliers sont nécessaires pour optimiser la prise en charge initiale de ces traumatismes dus aux balles de défense en caoutchouc, concluent-ils.

En mars 2019, une quarantaine d'ophtalmologistes ont écrit au président de la République, s'inquiétant d'une "épidémie de blessures oculaires" liées à ces LBD, rappelle-t-on (cf dépêche du 13/03/2019 à 09:04). "Une telle 'épidémie' de blessures oculaires gravissimes ne s'est jamais rencontrée", soulignaient-ils, demandant "instamment un moratoire dans l'utilisation de ces armes invalidantes au cours des actions de maintien de l'ordre".

(The Lancet, 10 août, vol.394, p469-470)

fb/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.