Actualités de l'Urgence - APM

15/05 2019
Retour

CH DE LA CÔTE BASQUE: UNE DIRECTION COMMUNE ÉLARGIE À TROIS EHPAD POUR "UNE FILIÈRE TERRITORIALE GÉRIATRIQUE"

BAYONNE (Pyrénées-Atlantiques), 15 mai 2019 (APMnews) - Le centre hospitalier (CH) de la Côte basque a élargi sa direction commune avec le CH de Saint-Palais à trois établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) publics autonomes, le 1er mars, afin de créer "une filière territoriale gériatrique", a indiqué mercredi Michel Glanes, directeur de l'ensemble.

Les trois Ehpad publics concernés par l'élargissement de la direction commune sont Larrazkena à Hasparren (plus de 90 lits), Jean-Dithurbide à Sare (110 lits) et Toki Eder à Saint-Jean-Pied-de-Port (plus de 40 lits).

Créé le 1er mai 2013, le CH de Saint-Palais (62 lits et une vingtaine de places) avait, la même année, lors de son premier conseil de surveillance, validé le principe d'une direction commune avec le CH de la Côte basque, rappelle-t-on (cf dépêche du 23/10/2013 à 14:29).

La mise en place de cette direction commune s'est faite à la demande des trois Ehpad, a expliqué Michel Glanes, interrogé mercredi par APMnews. Selon lui, les établissements souhaitaient "éviter d'être isolés" et profiter de l'aspect "plus médicalisé" des Ehpad rattachés aux hôpitaux. L'objectif est le "partage d'expertise", l'apport d'un "appui logistique", a-t-il ajouté. Le directeur a rappelé également que "la volonté des pouvoirs publics est de mutualiser les directions et [de] mettre en commun les compétences".

Michel Glanes souhaite que le CH "apprenne de ces Ehpad autonomes, en termes d'animations, de culture de la convivialité. Tous les établissements peuvent s'apporter mutuellement en termes de qualité de prise en charge de leurs résidents".

Cette direction commune a pour objectif majeur d'"éviter les hospitalisations" des résidents d'Ehpad en urgence "autant que faire se peut". Dans le cas où cela ne peut être effectué, "on travaille sur des prises en charge spécifiques au niveau du service d'urgence de Bayonne et de Saint-Palais pour limiter la durée des hospitalisations [...] et tenter dans la mesure du possible de faire une prise en charge dans la journée et éviter que les patients doivent passer une nuit à l'hôpital", a détaillé le directeur.

Cette direction commune vise par ailleurs "à développer des partenariats déjà existants, dans le domaine de la gestion, des fonctions logistiques et des ressources humaines", est-il exposé dans une note diffusée mercredi par le CH de la Côte basque.

"La direction commune n’exclut pas un travail élargi avec l’ensemble des structures publiques ou privées concourant à la prise en charge des patients sur le territoire de santé", est-il écrit.

Jusque-là, "les liens de coopérations étaient assez généralistes et sommaires" avec ces Ehpad, a avancé le directeur.

La démarche mise en place est "infra-territoriale" avec l'identification de trois zones: le secteur Sud (filière gériatrique du CH de la Côte basque développée sur le site de Saint-Jean-de-Luz, ainsi que l'Ehpad de Sare), le secteur Nord (filière gériatrique du CH de la Côte basque de Bayonne avec l'Ehpad d'Hasparren) et un secteur de Basse-Navarre (CH de Saint-Palais, fondation Luro à Ispoure et les Ehpad Toki Eder et Adindunen à Saint-Jean-Pied-de-Port).

Cette filière territoriale comprend une offre en court séjour gériatrique, des urgences, a énuméré Michel Glanes, mais également du "SSR [soins de suite et de réadaptation] gériatrique et des Ehpad sur chacun des infra-territoires", a résumé le directeur.

Objectif d'intégration des Ehpad dans le GHT

Avant la fin de l'année, le directeur prévoit la mise en place d'un système d'information (SI) interopérable avec le SI du CH de la Côte basque et de Saint-Palais qui fonctionne avec le logiciel Trackcare* (InterSystems). Le CH de la Côte basque prévoit l'acquisition d'un logiciel spécialisé pour les Ehpad, dont il n'a pas dévoilé le nom. Il sera "commun" pour les Ehpad du territoire, a-t-il précisé.

L'objectif est d'avoir un "dossier partagé" pour que les médecins des Ehpad concernés puissent échanger les informations avec les autres spécialistes afin d'améliorer le suivi du patient, a-t-il indiqué.

Le directeur espère également intégrer les trois Ehpad "dans un délai relativement court" au sein du groupement hospitalier de territoire (GHT) Navarre-Côte basque, dont le CH de la Côte basque est l'établissement support. Il a rappelé que les trois Ehpad faisaient auparavant partie de la communauté hospitalière de territoire (CHT). Un projet "médico-soignant territorial pour organiser les parcours patients" est en cours de rédaction, a-t-il annoncé.

A noter que le CH de la Côte basque (plus de 1.200 lits et places) a renforcé son offre de court séjour gériatrique fin 2018 en créant un second service à Bayonne et en ouvrant un nouveau service avec la polyclinique Côte basque Sud à Saint-Jean-de-Luz dans le cadre du groupement de coopération sanitaire (GCS) Côte basque Sud (cf dépêche du 23/11/2018 à 12:33).

jyp/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.