Actualités de l'Urgence - APM

12/04 2019
Retour

DANS LA VIE DES ÉTABLISSEMENTS: AP-HP, HÔPITAL FOCH (HAUTS-DE-SEINE), CH DE CAYENNE, CH D'EPINAL ET REMIREMONT

Le 12 avril 2019 (APMnews) -

ILE-DE-FRANCE: Plusieurs agents agressés mercredi aux urgences de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP)

PARIS - Trois infirmières, deux aides-soignants et un agent de sécurité ont été agressés par deux patients mercredi soir au service d'accueil des urgences (SAU) de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, a annoncé l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) jeudi dans un communiqué.

"Les deux patients, très agités, sont arrivés entre 22h et 23h30 au service d’accueil des urgences de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière", relate l'AP-HP. Les agents ont été blessés par ces derniers "au cours de leur prise en charge et de tentatives de maîtrise et de contention".

L'AP-HP précise que les agents agressés "ont été accompagnés par les policiers au commissariat du XIIIe arrondissement pour y déposer plainte". Elle ajoute que "la direction accompagnera les agents dans leur déclaration d’accident de travail et leur demande de protection fonctionnelle".

"Un soutien psychologique à l’ensemble du personnel du service d’accueil des urgences de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière se met en place dès aujourd’hui", poursuit-elle. Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) et la médecine du travail "ont été informés".

Le personnel soignant du SAU de l'hôpital Saint-Antoine est en grève depuis le 18 mars, rappelle-t-on. Le syndicat SUD Santé de l'AP-HP a déposé un préavis de grève pour les urgences de quatre autres hôpitaux -Tenon, Saint-Louis, Pitié-Salpêtrière et Lariboisière, à compter de dimanche 14 avril à minuit. L'Union syndicale CGT de l'AP-HP (Usap CGT) a appelé l'ensemble des agents des SAU de l'AP-HP à rejoindre le mouvement.

Les revendications du personnel portent sur les moyens humains, la sécurisation des locaux et la reconnaissance salariale de la pénibilité de leur exercice. Dans un courrier adressé mardi aux syndicats, le directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch, a notamment affirmé la volonté de l'institution de "renforcer la sécurité de l'ensemble des sites pour éviter la reproduction d'agressions" (cf dépêche du 10/04/2019 à 17:56).

ILE-DE-FRANCE: L'hôpital Foch (Hauts-de-Seine) s'associe à la plateforme Libheros d'organisation des soins à domicile

SURESNES (Hauts-de-Seine) - L’hôpital Foch de Suresnes a été choisi comme site pilote pour tester la plateforme Libheros afin d'organiser l’ensemble du retour à domicile après une hospitalisation ou une consultation médicale, ont annoncé les partenaires mardi dans un communiqué.

A partir d'une version connectée au site web de l’hôpital, les professionnels de santé de l’hôpital peuvent envoyer des demandes de prises en charge à des professionnels de santé (infirmiers, sages-femmes ou kinésithérapeutes) ou de matériel médical, et trouver des services d’aide à la personne, des transports conventionnés ainsi que des livraisons de médicaments.

Pour trouver un professionnel de santé à domicile, le personnel de l’hôpital renseigne le type de professionnel recherché, le type de soin prescrit et l'adresse du patient. Il envoie ensuite "sa demande de soin au professionnel de santé de son choix, accompagnée s’il le souhaite de sa prescription médicale". Il est prévu qu'il reçoive dans l’heure une confirmation de la prise en charge.

Cette implantation à l’hôpital Foch entre dans le cadre du développement de l’expérience patient dans cet établissement et vise à offrir un service complémentaire d'accompagnement sur l’ensemble du parcours entre le domicile et l'hôpital.

Un partenariat entre l'ARS Île-de-France et la plateforme Libheros a été mis en place avec l'aide du Lab Santé Île-de-France, afin d'intégrer cet outil au bouquet de services numériques proposés par l'ARS dans le cadre du projet Terr-eSanté, rappelle-t-on (cf dépêche du 07/12/2017 à 19:10).

GUYANE: Guyane: un 1er protocole de coopération entre médecins et infirmières approuvé pour le CH de Cayenne

CAYENNE - La directrice générale de l’agence régionale de santé (ARS) Guyane, Clara de Bort, a approuvé le premier protocole de coopération entre professionnels de santé soumis en Guyane, qui porte sur la prise en charge de patients diabétiques et sera mis en œuvre "dans les meilleurs délais" par le centre hospitalier (CH) de Cayenne, a annoncé l'agence jeudi dans un communiqué.

Il n'existait pour le moment en Guyane aucun protocole de coopération permettant à des médecins de confier à des professionnels paramédicaux des actes ou activités habituellement réservés au corps médical, comme prévu par la loi hôpital, patients, santé et territoires (HPST) du 21 juillet 2009.

Après analyse du projet du Dr Nadia Sabbah, la directrice générale de l'ARS a décidé d’approuver ce protocole. Il permet aux infirmières hospitalières formées à la diabétologie et à l'éducation thérapeutique d’interpréter les résultats de la glycémie capillaire et d’adapter les doses d'insuline de patients atteints de diabète de type 1, de diabète de type 2, ou de diabète gestationnel.

Cette procédure doit permettre de réduire la durée d’hospitalisation grâce à l'adaptation de l'insuline en ambulatoire par l'infirmière, d'accéder plus rapidement à une consultation médicale grâce au temps médical libéré et d'obtenir un ajustement des doses d'insuline plus prompt grâce à la prise en charge par les infirmières.

Les consultations se tiendront au CH de Cayenne dans un espace isolé permettant un accueil individuel avec du matériel pour l'éducation thérapeutique (lecteur de glycémie, matériel d'injection, stylo test, pompes à insuline de démonstration, etc.) ainsi que du matériel permettant de recueillir les indicateurs et d’assurer le suivi du patient. Les infirmières peuvent contacter les médecins délégants en cas de besoin.

GRAND EST: Le premier tome du plan de performance des CH d'Epinal et Remiremont a été présenté aux instances des deux hôpitaux

EPINAL, REMIREMONT (Vosges) - Les instances des centres hospitaliers de Remiremont et d'Epinal se sont prononcés respectivement mercredi et jeudi sur le premier tome du plan de performance de deux hôpitaux, a-t-on appris vendredi auprès de la direction commune des deux établissements.

À Epinal, le comité d'hygiène, de sécurité et de conditions de travail (CHSCT) et le comité technique d'établissement (CTE) se sont prononcés favorablement, tandis que le conseil de surveillance et la commission médicale d'établissement CME) voteront le mardi 23 avril, faute d'un quorum suffisant.

À Remiremont, le conseil de surveillance s'est prononcé favorablement, mais le CHSCT et le CTE ont voté contre ce volet du plan de performance, alors que cet établissement doit supporter la majorité de suppressions de postes prévues (cf dépêche du 05/02/2019 à 11:15).

Pour accompagner la croissance de l'activité des urgences et des transferts de patients entre les deux établissements et le CHU de Nancy, le directeur des deux établissements, Eric Sanzalone, a annoncé à APMnews qu'une partie de l'activité des Smur devrait être réorienter vers le transport sanitaire. Le second tome du plan de performance, qui concerne le projet médical commun des établissements, sera présenté fin avril par la direction afin d'être finalisé avant l'été.

/mlb-cb-gl/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.