Actualités de l'Urgence - APM

10/09 2019
Retour

GRAND ÂGE: "IL FAUT QUE LA LOI SOIT PRÊTE EN DÉCEMBRE" (AGNÈS BUZYN)

(Par Valérie LESPEZ, Sabine NEULAT-ISARD et Maryannick LE BRIS)

PARIS, 10 septembre 2019 (APMnews) - "Il faut que la loi grand âge et autonomie soit prête en décembre" pour être "votée en 2020", a précisé la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, lors d'un entretien avec APMnews, lundi.

La réforme grand âge et autonomie a été promise par le président de la République, Emmanuel Macron, en avril 2018 (cf dépêche du 26/04/2019 à 08:38 et dépêche du 13/06/2018 à 17:20).

"On se met en ordre de marche pour qu'elle soit rédigée en décembre. Même si elle n'est pas encore positionnée dans le calendrier parlementaire, il faut qu'elle soit votée en 2020", a affirmé Agnès Buzyn lundi.

En juillet, elle avait esquissé les grands axes de cette future loi, rappelle-t-on (cf dépêche du 04/07/2019 à 11:49).

"Nous allons partir du rapport Libault [cf dépêche du 28/03/2019 à 11:00], qui porte sur les différents modes d'hébergement", a-t-elle spécifié lundi. "Nous allons reprendre tout ce qui est habitat évolutif, habitat inclusif, tout ce qui est offre diversifiée d'hébergement, qui va du moins médicalisé au plus médicalisé. Cette offre-là est nécessaire. Nous devons avoir la capacité de proposer des modes d'hébergement évolutifs en fonction du niveau de dépendance", a-t-elle insisté.

Seront également intégrées dans le projet de loi "des mesures sur la prévention, sur les Ehpad [établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes] et le reste à charge en Ehpad, et les proches aidants", a-t-elle listé.

Elle a également cité des mesures sur "les métiers": "J'attends les résultats de la mission de Mme El Khomri [cf dépêche du 03/07/2019 à 18:41] pour repenser les métiers du grand âge, repenser le métier d'aide-soignant, les référentiels métiers, les formations, les passerelles."

Pour rappel, dans la lettre de mission de Myriam El Khomri, il est indiqué qu'elle doit communiquer ses "premières pistes" lundi 16 septembre, puis rendre son rapport final mardi 15 octobre.

Mais la ministre a également insisté lundi sur le fait que, "pour les Ehpad, on ne peut pas attendre la loi".

"Je ne veux pas qu'on attende fin 2020 pour donner de l'espoir à ce secteur qui est quand même en grande difficulté. On prend acte qu'il y a des difficultés et on les accompagne avant qu'il y ait une loi plus ambitieuse", a fait valoir Agnès Buzyn. Ainsi, est d'ores et déjà prévu pour 2020 "un budget pour la rénovation des Ehpad", a-t-elle annoncé.

A noter aussi que le "pacte de refondation des urgences" présenté lundi par la ministre prévoit de "renforcer la prise en charge médicale et soignante au sein des Ehpad" par le "déploiement d'équipes mobiles de gériatrie supplémentaires fin 2019" et la "généralisation des infirmiers de nuit mutualisés en Ehpad à compter de 2020" (cf dépêche du 09/09/2019 à 17:13 et dépêche du 04/07/2019 à 16:03).

Interrogée sur le financement de la réforme de l'aide à domicile dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2020, la ministre a répondu en revanche que ces mesures "n'étaient pas arbitrées" à ce jour.

La DGCS dans la nouvelle organisation territoriale

Questionnée également sur la récente modification territoriale souhaitée par Matignon (cf dépêche du 13/06/2019 à 15:27, dépêche du 25/07/2019 à 10:42) et son lien avec le remplacement, à la tête de la direction générale de la cohésion sociale (DGCS), de Jean-Philippe Vinquant (cf dépêche du 21/06/2019 à 18:43) par Virginie Lasserre (cf dépêche du 24/07/2019 à 16:03), Agnès Buzyn a relevé que "l'organisation territoriale est claire", désormais.

"Elle rapproche l'hébergement [social] et l'insertion des Dirrecte [directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi], sous l'égide des préfets; la jeunesse et sports est redistribuée autrement, etc. Il y a une décision de repenser les parcours des personnes les plus vulnérables en étant plus efficient sur le terrain", a-t-elle résumé.

"Pour ce qui est de la DGCS, la nouvelle directrice arrivée le 2 septembre va me rendre son 'rapport d'étonnement' en octobre. Elle me dira s'il y a des ajustements à faire", a-t-elle indiqué, questionnée sur une éventuelle modification du périmètre de la direction.

vl-san-mlb/vl/nc/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.