Actualités de l'Urgence - APM

09/10 2019
Retour

URGENCES DE MULHOUSE: UN PROTOCOLE PROPOSÉ POUR ACCOMPAGNER LES INTERNES APRÈS UNE VAGUE D'ARRÊTS MALADIE

MULHOUSE (Haut-Rhin), 9 octobre 2019 (APMnews) - L'agence régionale de santé (ARS) Grand Est, la direction du groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace (GHRMSA) et la faculté de médecine de Strasbourg ont proposé mardi un protocole aux représentants des internes pour assurer l'encadrement des étudiants affectés aux urgences du groupe hospitalier.

Depuis fin septembre, les 17 internes en médecine officiant au service des urgences du GHRMSA sont en arrêt de travail "pour épuisement professionnel", rappelle-t-on (cf dépêche du 03/10/2019 à 17:39).

Cette vague d'arrêts maladie s'inscrit dans un contexte de crise aux urgences du GHRMSA alors que le groupe hospitalier n'est en mesure de pourvoir que 12 postes d'urgentistes contre 26 postes en temps normal.

"Après une réunion avec toutes les parties prenantes le [mardi] 8 octobre, un protocole entre l'ARS, le GHRMSA, la faculté de médecine de Strasbourg et les représentants des internes est en cours de discussion afin d'assurer un encadrement garantissant qualité et sécurité pour les internes affectés au service d'urgence du GHRMSA pendant la période de refondation", a indiqué l'agence mercredi.

"Les internes se sont retrouvés dans une très grande difficulté", a reconnu le Pr Jean Sibilia, doyen de la faculté de médecine de Strasbourg, joint lundi par APMnews. "Il y a un réel défaut d'encadrement, parce que les internes étaient parfois seuls en première ligne, ce qui n'est pas acceptable."

Pour assurer un encadrement minimum aux internes affectés aux urgences du GHRMSA, le Pr Sibilia a indiqué qu'il avait proposé "de projeter sur le terrain une équipe d'universitaires, dirigée par le responsable du DES [diplôme d'études spécialisées de médecine] d'urgence", accompagné "d'un autre professeur d'urgence, d'un chef de clinique, et de deux universitaires de médecine générale [...] pour assurer une partie de l'activité de soins mais surtout pour l'encadrement des internes".

Il a rapporté que le responsable du DES de médecine d'urgence de la faculté de Strasbourg "prépar[ait] un plan d'actions en concertation avec l'établissement", en ajoutant ne pas être "tout à fait certain que ce terrain de stage [puisse] ouvrir au prochain semestre".

"Il n'est pas question que les internes soient la variable d'ajustement d'un déficit d'offre de soins", a prévenu le Pr Sibilia.

À l'issue de la réunion de mardi, le bureau du Syndicat autonome représentatif des internes de médecine générale de la région Alsace (Sarra-IMG) a affirmé avoir "demandé des conditions fermes afin d'assurer l'encadrement et la sécurité de potentiels internes dans ce stage" dans un courrier adressé aux internes de la faculté de Strasbourg dont APMnews a pu consulter une copie.

Le syndicat a annoncé que l'ARS avait accepté de repousser jusqu'au mardi 15 octobre la date butoir du choix d'affectation des internes pour le prochain semestre.

"Le déplacement des choix nous permet de convoquer une assemblée générale extraordinaire demain [mercredi] à 14h afin de voter les revendications à porter et d'établir une ligne de conduite pour la semaine à venir ensemble."

Les urgences d'Altkirch temporairement fermées

Faute de ressources médicales, la direction du GHRMSA avait annoncé vendredi dans un communiqué la fermeture des urgences d'Altkirch -un des sites du GHRMSA- dans la nuit de samedi à dimanche ainsi que du lundi au mardi matin.

"Cette décision s'impose du fait d'une insuffisance de médecins urgentistes", avait indiqué le groupe hospitalier en recommandant aux usagers d'appeler le 15 en cas de besoin.

Le groupe hospitalier a déjà été contraint de fermer 3 lignes de garde sur 6 en raison de son manque d'urgentistes, rappelle-t-on (cf dépêche du 03/09/2019 à 18:24).

Contactée mercredi par APMnews, la direction du groupe hospitalier a indiqué que les urgences du site d'Altkirch fonctionnaient à nouveau normalement, mais que les 17 internes affectés dans ses urgences étaient toujours en arrêt maladie.

gl/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.