Communiqués de Presse

Contact

Vous souhaitez joindre un correspondant pour une action de communication, le Dr Jean-Paul Fontaine, urgentiste à l'Hôpital Saint-Louis - Paris, vous orientera au mieux.

N° de téléphone aux heures ouvrables : 01 45 45 29 72


 

26/06 2018

Les Samu-Centre 15 doivent rester les acteurs centraux de la régulation médicale

Retour

 Les Samu-Centre 15 doivent rester les acteurs centraux de la régulation médicale

  La régulation médicale exercée par les Samu-Centre 15 au sein de nos hôpitaux est un élément essentiel des parcours de soin des patients que nous prenons quotidiennement en charge.
Le contact direct du patient avec le médecin régulateur du Samu garantit un accès à toute heure avec un médecin spécialiste capable d’analyser une demande de soins urgents et de diriger le patient « au bon endroit et dans les meilleurs délais ».
La régulation médicale prouve chaque jour sa pertinence et son efficacité : elle a contribué et contribue à l’amélioration de la prise en charge de nombreuses pathologies dont les plus visibles aujourd’hui sont certainement le syndrome coronarien aigu, l’accident vasculaire cérébral et le traumatisé grave.
Notre système de soins d’urgence, auquel toutes nos spécialités médicales contribuent, est construit sur la base d’une régulation médicale préalable par le Samu.

Toute remise en cause de ce modèle, largement copié et envié par de nombreux pays, mettrait en péril les parcours de soins en urgence et les plus de 20 millions de patients qui en bénéficient chaque année.

Les plateformes de régulation médicale ont été modernisées grâce au développement de la télémédecine, à la coopération entre les professionnels de santé et à une organisation en réseau particulièrement efficiente. Le Samu-Centre 15 est aussi un service hospitalier indispensable à l’égalité
d’accès aux soins en urgence. Comme tout acte médical, la régulation médicale garantit la pertinence des actes et des choix d’hospitalisation réalisés en urgence.

Nous, spécialités médicales en contact quotidien avec des patients relevant de l’urgence, présidents de Commissions Médicales d'Etablissement, directeurs de SAMU, refusons la dégradation de la régulation médicale et sa conséquence prévisible sur la qualité des soins et le fonctionnement de l’hôpital.

Il en va de la qualité de notre offre de soins et de l'intérêt des personnes confrontées à une situation d'urgence médicale.
En totale convergence avec l'ensemble de nos confrères urgentistes, nous soutenons le renforcement des plateformes de régulation médicale et leur maintien au sein de l’hôpital public.

Ce communiqué est approuvé par les sociétés savantes suivantes :

  • SFMU Société Française de Médecine d’Urgence
  • SFAR Société Française d’Anesthésie Réanimation
  • SRLF Société de Réanimation de Langue Française
  • SFNV Société Française de Neurovasculaire
  • SFC Société Française de Cardiologie
  • SFETD Société Française d’Etude et de Traitement de la Douleur
  • GFRUP Groupe Francophone de Réanimation et Urgences Pédiatriques

La régulation médicale exercée par les Samu-Centre 15 au sein de nos hôpitaux constitue une réponse médicale et non pas simplement secouriste à des besoins médicaux. Elle respecte toutes les règles inhérentes à cet exercice, notamment en termes de secret médical et de recherche du juste soin.
Le contact direct du patient avec le médecin régulateur du Samu garantit un accès à toute heure avec un médecin spécialiste capable d’analyser une demande de soins urgents et de conseiller ou de diriger le patient « au bon endroit et dans les meilleurs délais » le cas échéant.
La régulation médicale prouve chaque jour sa pertinence et son efficacité : elle a contribué et contribue à l’amélioration de la prise en charge de nombreuses pathologies dont les plus visibles aujourd’hui sont certainement le syndrome coronarien aigu, l’accident vasculaire cérébral et le traumatisé grave...
Si l’acte médical peut survenir en complémentarité des gestes de secourisme, à l’inverse, le secourisme n’est pas complémentaire de la médecine et il ne peut en aucun cas se substituer à elle.
Notre système de soins d’urgence, auquel toutes nos spécialités médicales contribuent, est construit sur la base d’une régulation médicale préalable par le Samu.

Toute remise en cause de ce modèle, largement copié et envié par de nombreux pays, mettrait en péril les parcours de soins en urgence et les plus de 20 millions de patients qui en bénéficient chaque année.

Les plateformes de régulation médicale des Samu ont été modernisées grâce au développement de la télémédecine, à la coopération entre les professionnels de santé et à une organisation en réseau particulièrement efficiente. Le Samu-Centre 15 est aussi un service hospitalo-universitaire indispensable à l’égalité d’accès aux soins en urgence.
Comme tout acte médical, la régulation médicale garantit la pertinence des actes et des choix d’hospitalisation réalisés en urgence.

C’est pourquoi les conférences des présidents de Commissions Médicales d’Etablissements de Centres Hospitaliers Universitaires et de Centres Hospitaliers, soucieuse de la qualité de notre offre de soins et de l'intérêt des personnes confrontées à une situation d'urgence médicale, tiennent au maintien de la régulation médicale afin d’éviter une dégradation prévisible de la qualité des soins et du fonctionnement de l’hôpital.

En totale convergence avec nos confrères urgentistes, les conférences soutiennent le renforcement des plateformes de régulation médicale et leur maintien au sein de l’hôpital public.


Télécharger le document joint
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.