Board Traumatologie vitale

Actualités bibliographiques

Ce mois-ci nous présentons un article paru dans « the European Journal of Trauma and Emergency Surgery ». Rédigé par A Radhakrishnan, C McCahill, R Singh Atwal et S Lahiri (London UK)
Résumé par Thibault DESMETTRE (Besançon).

Cet article repose sur une méthodologie solide (PRISMA) bâtie sur une revue de la littérature qui a inclus 25.766 patients.
Un des objectifs de notre BOARD est de piquer la curiosité, ouvrir les esprits et orienter les champs de la recherche. Il s’agit ici d’une revue systématique qui traduit notre niveau de preuves sur l’intubation préhospitalière du TCG (état des connaissances selon les preuves disponibles dans la littérature). Les conclusions doivent nous interpeler car :
-Elles ne sont pas raccord avec les RFE « Prise en charge des traumatisés crâniens graves à la phase précoce (24 premières heures) » qui ont été publiées en 2016.
R 2.3 - Il faut contrôler la ventilation des traumatisés crâniens graves par une intubation trachéale, une ventilation mécanique et une surveillance du CO2 expiré dès la prise en charge préhospitalière. (GRADE 1+) Accord FORT
-Les articles utilisés sont issus de séries UK ou US, où l’expertise et le succès des paramedics dans l’intubation préhospitalière différent des pratiques nationales. Soixante-cinq pour cent de réussite au Royaume-Uni (Lockey D.J; BJA. 2015 ; 114 : 657–62) et 77% de réussite aux USA (Wang H.E; Resuscitation. 2011. 82 ; 378-385) versus 98% en France (P Jabre. Resuscitation. 2011 ; 82 : 517-22). -Elles diffèrent également d’une méta analyse publiée en septembre 2022 par le BJA (https://doi.org/10.1016/bja.2022.07.033)

Par conséquent il semble difficile d’extrapoler et transposer les conclusions à des patients victimes d’un traumatisme crânien grave et pris en charges par des équipes médicalisées. Mais ce hiatus ne doit pas nous troubler et doit au contraire nous inciter à la pratique d’études randomisées contrôlées et adaptées à notre de système de soins

A systematic review of the timing of intubation in patients with traumatic brain injury: pre‐hospital versus in‐hospital intubation

Archchana Radhakrishnan1 · Claire McCahill2 · Ranjit Singh Atwal3 · Sumitra Lahiri1 Accepted: 30 June 202 European Journal of Trauma and Emergency Surgery
https://doi.org/10.1007/s00068-022-02048-0

Résumé
L'objectif de cette revue systématique était d'examiner les preuves actuelles sur les risques et les avantages de l'intubation pré-hospitalière par rapport à l'intubation hospitalière chez les patients adultes présentant dse lésions cérébrales traumatiques. Des recherches via PubMed, Medline, Embase, CIANHL et la bibliothèque Cochrane jusqu'en mars 2021 ont été effectuées. Les données extraites comparaient...... lire la suite

Resuscitation with blood products in patients with trauma-related haemorrhagic shock receiving prehospital care (RePHILL): a multicentre, open-label, randomised, controlled, phase 3 trial.

Nicholas Crombie & al, RePHILL collaborative group Lancet Haematol. 2022. DOI: 10.1016/S2352-3026(22)00040-0.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35881397/

Problématique
L’optimisation de la prise en charge des patients traumatisés sévères présentant ou à risque de présenter une hémorragie grave reste un enjeu majeur en 2022. Ce d’autant que peu d’avancées thérapeutiques majeures ont été proposées ces dernières années. Il est toutefois bien prouvé que le contrôle précoce de la source du saignement, la lutte contre son aggravation incluant la prévention de la triade létale, et la transfusion précoce de produits sanguins étaient associé à un bénéfice sur la mortalité [1] [2]. En outre, il a particulièrement été illustré que la mortalité des premières heures [3] était en grande partie le fait d’une hémorragie grave et qu’un certains nombres de décès évitables ou potentiellement évitables étaient liés à une prise en charge non optimale du saignement [4] [5]. Ainsi, les travaux visant à évaluer le bénéfice de la transfusion de produits sanguins labiles au stade le plus précoce possible, en préhospitalier, se multiplient. Pourtant il reste débattu malgré plusieurs essais randomisés (en faveur de la transfusion de plasma en préhospitalier: PAMPer trial [6], contre : COMBAT trial [7], PREHO PLYO trial [8]) alors même que le poids de l’organisation logistique et les coûts potentiels générés par l’implémentation de la transfusion préhospitalière requiert un fondement scientifique fort. ...lire la suite

Association Between Geospatial Access to Care and Firearm Injury Mortality in Philadelphia

James P. Byrne,MD, PhD; Elinore Kaufman, MD, MS; Dane Scantling, DO, MPH; Vicky Tam, MA; Niels Martin, MD; Shariq Raza, MD; JeremyW. Cannon, MD, SM; C. William Schwab, MD; Patrick M. Reilly, MD; Mark J. Seamon, MD

JAMA Surg. 2022;157(10):942-949. doi:10.1001/jamasurg.2022.3677

Problématique.
Les traumatismes balistiques restent un fléau de santé publique aux Etats Unis (EU) avec plus de 120 000 victimes et 34 000 décès par an. L’accès facile aux armes à feu et les tensions socio-économiques accrues par la pandémie contribuent à une augmentation du nombre de cas. Le système américain est structuré pour assurer un transport rapide vers un centre adapté.
Plusieurs études ont établi  un lien entre délais de transport et données de géolocalisation, mais pas spécifiquement pour les traumatismes balistiques.

Commentaires : Cette étude observationnelle rétrospective réalisée dans le système US suggère un lien fort entre les délais..... lire la suite

Prehospital Lyophilized Plasma Transfusion for Trauma-Induced Coagulopathy in Patients at Risk for Hemorrhagic Shock
A Randomized Clinical Trial

Jost D, Lemoine S, Lemoine F, Derkenne C, Beaume S et al.
JAMA Network Open. 2022; 5(7):e2223619. doi:10.1001/jamanetworkopen.2022.23619

Problématique.
L’apparition d’une coagulopathie chez un patient victime d’un traumatisme sévère est un marqueur d’aggravation du pronostic vital. Lorsqu’elle est présente, elle est toujours associée à une majoration des besoins transfusionnels, une majoration des syndromes de défaillance multiviscérale et la mortalité est quatre fois plus élevée.....

Commentaire
Dans cette étude l’apport de PLYO a été possible en préhospitalier, et n’a jamais été suivi d’un évènement indésirable lié au soin.
Il est probable que nous ne verrons pas de sitôt une quatrième étude comparant PFC ou PLYO versus sérum salé physiologique en préhospitalier. Le PLYO utilisé en préhospitalier n’a pas modifié l’incidence de survenue d’une coagulopathie post traumatique et....

lire l'ensemble du commentaire

Missions

  • Veille bibliographique actualisée sur le site SFMU, sur un format « l’article du mois » avec un résumé, une capsule pour la pratique ce que cela change ou pas.
  • Une visibilité politique forte avec la gestion en propre d’un évènement récurrent (type journée monothématique) en présentiel ou visio. Une participation active au congrès annuel
  • Un Lobbying et des actions thématiques de recherche
  • Emergence de thèmes de travaux  pédagogiques. Coordination ou participation à l’écriture de référentiels en lien avec les commissions de recherche (CR), des référentiels (CREF) et scientifique (CS)
  • Une accroche SFMU avec les sociétés savantes concernées par la traumatologie grave, en particulier la SFAR et son comité ACUTE et une insertion dans le groupe d’intérêt en traumatologie grave (GITE)

Composition

PRESIDENT
Docteur CESAREO ERIC
Envoyer un e-mail
MEMBRES
Docteur BENHAMED AXEL
Envoyer un e-mail
Professeur DESMETTRE THIBAUT
Envoyer un e-mail
Docteur FOUDI LAHCENE
Envoyer un e-mail
Mme LE GLOAN KARINNE
Envoyer un e-mail
Docteur MIREK SEBASTIEN
Envoyer un e-mail
Docteur PANNETIER JOEL
Envoyer un e-mail
Professeur SAVARY DOMINIQUE
Envoyer un e-mail
Professeur TAZAROURTE KARIM
Envoyer un e-mail
Professeur TRAVERS STEPHANE
Envoyer un e-mail

Membres experts

  • Dr Tobias GAUSS
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.